Marc-Étienne Hubert sent qu’il a dirigé un vrai camp d’évaluation ces dernières semaines.

Les Redmen s’amènent au Colisée

TROIS-RIVIÈRES — Marc-Étienne Hubert l’admet d’emblée: le présent camp d’entraînement qui s’achève en aura été un vrai pour les Patriotes.

Pas que les autres étaient futiles, loin de là. Mais en 2018, l’entraîneur-chef de l’équipe de hockey à l’UQTR sent qu’il a dirigé un processus digne d’un réel camp d’évaluation. Cela s’explique par l’arrivée de plusieurs nouveaux joueurs, surtout à l’attaque.

Tous ces jeunes auront encore la chance de montrer ce qu’ils ont dans le ventre, et pas contre n’importe quel adversaire. Les Redmen de McGill, champions de la dernière Coupe Queen, seront au Colisée à 19 h.

Il s’agira de la première de deux présences à Trois-Rivières cette année pour la troupe de Kelly Nobes, en plus du match de saison régulière prévu au début du mois de novembre. Aucun autre choc entre les deux rivaux ne figure à l’horaire en Mauricie. À moins que les deux clubs se retrouvent en séries l’hiver prochain.

Beaucoup d’eau coulera sous les ponts d’ici là. Hubert espère que le match de mercredi l’aidera à trancher sur certains dossiers.

«On a de la profondeur avec l’arrivée de plusieurs joueurs de première année. C’est intéressant et à long terme, ce sera payant. D’un autre côté, une saison, ça ne dure que 28 matchs, donc l’évaluation doit se faire rapidement. Je veux aussi qu’on améliore notre défensive.»

Les Patriotes ont perdu 3-0 vendredi dernier contre l’Université Saint-François-Xavier, les finalistes du championnat canadien. Le lendemain, ils battaient les Stingers de Concordia 10-7, dans un match un peu fou. «Le momentum a souvent changé de côté dans cette rencontre et on a fini par s’en sortir. On a créé du trafic devant le gardien adverse, il y a eu de belles choses. De moins bonnes également.»

Hubert a louangé le travail d’Olivier Caouette. Atteint par une rondelle en plein visage vendredi pendant la séance d’avant-match, une séquence douloureuse qui lui a brisé quelques dents, l’ancien des Cataractes est revenu plus fort le lendemain face aux Stingers, inscrivant deux buts.

Encore l’équipe à battre?
À première vue, les Redmen devraient de nouveau former l’un des clubs aspirants à la Coupe Queen. Le noyau de 2017-18 sera sensiblement le même. Bref, le test de mercredi soir en sera un bon pour les Patriotes, qui amorceront leur campagne à Montréal, face à ces mêmes Redmen, le 6 octobre.

En fait, ils joueront les deux premiers matchs de leur saison à McGill, avec une autre visite le 12 octobre. «C’est une bonne affaire de les croiser avant le début de la saison. La situation est idéale pour évaluer tout le monde», conclut Hubert, qui misera ensuite sur une dizaine de jours avant de passer aux choses sérieuses.

Suspendu pour un match, la recrue Simon Chevrier ratera le duel de mercredi contre McGill.