L’arrêt-court des Aigles de Trois-Rivières, Thomas Roulis, a récemment participé à un tournoi de qualification olympique avec la Grèce.

Les qualifications olympiques pour Roulis

TROIS-RIVIÈRES — L’arrêt-court des Aigles de Trois-Rivières, Thomas Roulis, a récemment participé à un tournoi de qualification avec la Grèce pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La compétition se déroulait du 1er au 6 juillet dernier. Les Grecs ne se sont toutefois pas qualifiés.

Les trois victoires de la Grèce contre la Serbie, l’Irlande et la Bulgarie n’ont pas été suffisantes pour une participation aux Olympiques. «Nous avons perdu nos deux premiers matchs contre Israël et la Russie. Nous étions dans le Groupe B européen. Les deux meilleures du groupe allaient au tournoi du Groupe A et le gagnant de ce groupe se qualifie pour les Olympiques», a soutenu la recrue des Oiseaux. Seuls Israël et la Russie se sont qualifiés pour le tournoi du groupe A.

À sa première participation à un tournoi de qualification olympique puisqu’il n’y a pas eu de baseball à cette compétition depuis 2008, Roulis a apprécié son expérience. «C’était bien et différent. J’ai rencontré plein de gars de partout en Europe. C’était plaisant de représenter la Grèce dans ce tournoi. J’étais l’arrêt-court de l’équipe et j’ai bien fait. J’aimerais refaire ce genre d’expérience», a-t-il poursuivi.

Roulis est né aux États-Unis, mais il possède également la nationalité grecque, d’où sa participation au tournoi de qualification avec cette équipe. Comme la majorité des joueurs de baseball sont Américains, le nombre de participants pour cette formation était plus limité que pour la Grèce. «Je pourrais participer avec les États-Unis, mais ils ont beaucoup de bons joueurs. C’est donc plus difficile de s’y faire une place», a remarqué l’arrêt-court.

Roulis en est à sa première saison avec les Oiseaux, où il affiche une moyenne au bâton de .260.

L’athlète de 26 ans a été approché par la Grèce l’an dernier, alors qu’il jouait avec les Beavers de Birmingham Bloomfield dans la Ligue de baseball professionnelle United Shore. En 41 rencontres, il a récolté 50 coups sûrs et 15 points produits. «C’est le directeur d’une autre équipe de la ligue dans laquelle je jouais l’année passée qui m’a référé au directeur de l’équipe nationale de la Grèce», a-t-il confirmé.

À sa première saison dans la ligue Can-Am, Roulis a 32 coups sûrs, 12 points produits et une moyenne au bâton de .260. «C’est un endroit formidable où jouer. Les partisans sont super aussi. On est un bon groupe de gars et pour l’instant ça va bien», a-t-il lancé.

Malgré la bonne campagne qu’il connaît actuellement, il souligne qu’il y a toujours place à amélioration. «Ça pourrait être mieux, mais c’est une équipe qui a beaucoup de succès donc on construit sur nos performances», confirme l’arrêt-court.

Roulis a le même objectif que ses coéquipiers trifluviens, celui de gagner le Championnat de la ligue Can-Am pour une deuxième fois en cinq ans. «On a tous le même but de gagner le championnat et c’est pour ça qu’on joue», conclut Roulis.

En 53 rencontres cette saison, les Oiseaux ont une fiche de 32 victoires et 22 défaites.