Sébastien Auger

Les Patriotes se payent une frousse

À leur premier match de la saison, les Patriotes de l'UQTR se sont compliqué la tâche en première période, vendredi face aux Varsity Blues de l'Université de Toronto. En milieu de première période, les locaux menaient 4-2. Puis, la machine trifluvienne s'est mise en marche. Les Patriotes l'ont emporté 10-5.
Marc-Étienne Hubert ne cachait pas qu'il s'agissait d'un très mauvais départ pour sa troupe, mais n'a pas lancé la pierre à son gardien de but, Sébastien Auger, même s'il a cédé sur quatre des cinq premiers tirs.
«C'était des lancers parfaits, il ne pouvait rien faire, a-t-il expliqué. Nous avons donné des surnombres et commis des revirements.»
Pas moins de huit joueurs se sont inscrits à la marque pour les Patriotes, qui ont profité de l'apport offensif du groupe complet, particulièrement à partir de la mi-match. Félix Plouffe, deux fois, a bien fait, tout comme Marc-Olivier Mimar, trois points, alors que cinq joueurs ont amassé deux points.
«Les gars ont montré du caractère, nous avons créé l'égalité et tout le monde a travaillé pour la bonne cause. Personne n'avait la tête dans son jackstrap», a affirmé l'entraîneur qui a vu sa troupe marquer quatre fois en avantage numérique.
Les Estacades freinés
Au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, les Estacades midget AAA ont essuyé un premier revers en six matchs, malgré une excellente deuxième période face aux Grenadiers.
Les représentants de Châteauguay ont battu l'équipe de l'heure du circuit québécois en vertu d'une victoire de 5-4. Le but décisif a été inscrit avec moins de cinq minutes à faire à la troisième période.
Les Grenadiers avaient pris les devants 2-0 en première, mais les Estacades se sont montrés plus incisifs par la suite. Matthew Newbury a d'abord fait bouger les cordages avec son huitième de la saison, puis Cédric Desruisseaux et Jérémy Côté ont enchaîné pour ramener les deux équipes à la case départ (3-3).
Newbury a de nouveau enfilé l'aiguille en fin de deuxième en avantage numérique, avant que les Grenadiers ne répliquent moins de trois minutes plus tard.
Vincent Dubuc a bloqué 18 des 23 rondelles dirigées vers lui, tandis que les Estacades ont tiré à 29 reprises vers Marc-Antoine Dufour.
Les Dragons se payent les filons
En visite à Black Lake pour y affronter les Filons de Thetford Mines, les Dragons du Collège Laflèche, qui détenaient une avance de 3-2, ont explosé en troisième période en marquant cinq buts, dans une victoire de 8-2.
Les Trifluviens n'auront eu besoin que de huit secondes pour marquer le premier de ces cinq buts, l'oeuvre de Félix Périard.
Ses coéquipiers Gabriel Roberge, Benjamin Parent, Nicolas Larivière et Frédéric Bégin-Lemay l'ont imité. Dans le cas de ces derniers, il s'agissait de leur deuxième filet du match.
La victoire est allée au dossier de William D'Astous.
Avec la collaboration de Louis-Simon Gauthier