Les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières ont été sacrés champions de la Summer Cup, en France.

Les Patriotes raflent la Summer Cup

Trois-Rivières — La préparation de la formation masculine de hockey des Patriotes de l'UQTR en sol français s'est avérée fort fructueuse alors que les protégés de l'entraîneur Marc-Étienne Hubert ont remporté les honneurs de la Summer Cup à Anglet, ce week-end.

Déjà de retour au pays, où il s'affairera à poursuivre le modelage de sa formation en vue de la saison 2019-20, le pilote des Patriotes était impressionné par le rendement de sa bande face à des formations aguerries de la Ligue Magnus, meilleur circuit de hockey en France «Je suis très content de la façon dont les joueurs se sont comportés. L'équipe a progressé tout le long. La chimie entre les gars s'est également très bien développée», se réjouit Hubert.

Après un revers en tirs de barrage face aux Boxers de Bordeaux en lever de rideau de la compétition, les porte-couleurs de l'UQTR ont enchaîné avec un gain de 2-1 devant les Ducs d'Angers. Lors de leur dernière sortie du tournoi, les Patriotes ont ensuite obtenu un gain de 3-2 en tirs de barrage face à l'Homardi d'Anglet pour ainsi s'emparer du trophée remis aux vainqueurs de la Summer Cup. «J'ai adoré l'engagement des joueurs et leur éthique de travail. L'an passé, on n'avait pas gagné un seul match contre les équipes de la Ligue Magnus. Cette année, notre rendement a été fort différent», a comparé l'entraîneur.

«Il se fait du hockey un peu différent ici. Par contre, on a joué sur une petite glace, qui ressemble au Colisée, et non pas sur une patinoire de dimension internationale. Aussi il y avait quand même du gros calibre devant nous avec des gars qui ont joué dans la Ligue américaine, dans la East Coast League. Certains ont même touché à la LNH dans leur carrière», a ajouté le grand manitou du programme trifluvien.

Une profondeur intéressante

Aux yeux de l'entraîneur-chef, la profondeur chez les Patriotes cette saison fera une grande différence en comparaison avec la dernière campagne. L'hiver dernier, la charge de travail reposait sur les épaules d'une poignée de joueurs seulement. Le recrutement effectué par Marc-Étienne Hubert ce printemps lui offrira une plus grande marge de manoeuvre au sein de son alignement.

«On a quatre lignes qui peuvent avoir un impact direct sur le match ainsi que sept défenseurs», a-t-il noté, vantant au passage le travail abattu par Mathieu Bellemare et Sébastien Auger devant la cage trifluvienne lors du séjour de l'équipe en France.

De retour au pays, les Patriotes vont poursuivre leur préparation avec un match préparatoire le 14 septembre face aux Stingers de l'Université Concordia. L'UQTR prévoit d'ailleurs disputer quatre rencontres hors-concours avant le début du calendrier régulier. Auparavant, sept joueurs auront l'occasion de participer à un match face aux recrues du Canadien de Montréal, mardi prochain.