Les Patriotes et Julien Tessier auront la chance d’en finir avec les Gee-Gees dès vendredi, à Ottawa.

Les Patriotes prennent les devants contre Ottawa

Trois-Rivières — Il restait moins d’une seconde en première période quand Loïk Léveillé des Patriotes a choisi son arme de prédilection, le lancer frappé, pour tromper la vigilance du gardien des Gee-Gees d’Ottawa Domenic Graham.

Est-ce que ce but était bon? Les Gee-Gees croient que non, convaincus que la lumière verte scintillait avant même que la rondelle n’arrive à Graham.

Chose certaine, le but réussi en avantage numérique a changé l’allure du match, une rencontre que l’UQTR a gagné 2-1, mercredi devant plus de 1000 personnes au Colisée de Trois-Rivières. Les Trifluviens prennent ainsi les devants 1-0 dans cette série quarts de finale 2 de 3.

«J’ignorais combien de temps il restait au cadran, mais j’entendais du bruit. Une de mes forces, c’est mon tir, il fallait que je l’utilise», souriait Léveillé, après avoir été présenté à la foule comme deuxième étoile de la rencontre.

Le #77 des Patriotes a accepté la passe de Félix Boivin en entrée de territoire. Pour Boivin, c’était une façon de se racheter après avoir créé un revirement à la mi-période, qui devait conduire au premier but des Gee-Gees, celui de Quinn O’Brien.

Ce serait toutefois le seul de la soirée pour les visiteurs, dernières victimes de Sébastien Auger, l’un des gardiens de l’heure au hockey universitaire canadien. Nommé la première étoile, le vétéran de cinquième année a effectué 40 arrêts, dont plusieurs difficiles.

«Sébastien a encore une fois été solide. On a essayé de protéger le milieu le mieux possible, mais il a aussi dû se signaler», mentionnait Léveillé.

Leblanc délivre les locaux

Le but de Léveillé a clairement fouetté les favoris de la foule, qui ont contrôlé une bonne partie du second engagement. Le tout a été couronné par William Leblanc, qui a marqué sur un retour de lancer. Sur le jeu, Léveillé récoltait un deuxième point. Ce serait suffisant pour tenir jusqu’à la fin, entre autres grâce à Auger.

«Le but a été bien travaillé, les cinq gars sur la patinoire ont eu leur mot à dire», analysait l’entraîneur-chef des Patriotes, Marc-Étienne Hubert.

Il se disait tout aussi fier de l’efficacité de son désavantage numérique, qui a blanchi Ottawa, un club mature et imposant physiquement, en trois occasions. «Notre attaque massive a gagné le match de samedi contre Queen’s, mais ce soir, nos gars de l’infériorité numérique ont été très bons.»

Dans l’autre vestiaire, le pilote ottavien Patrick Grandmaître ne se décourageait pas. Il grimaçait néanmoins en parlant du but égalisateur des locaux.

«Nous avons un iPad au banc, qui nous montre que la lumière verte a scintillé avant que la rondelle n’entre dans le filet. L’arbitre en zone neutre aurait dû voir ça. Dommage qu’il n’y ait pas de reprise vidéo dans notre ligue.»

Grandmaître s’attend à une aussi bonne réponse des siens vendredi. En fait, le match de mercredi aurait pu aller d’un côté comme de l’autre. «On ne changera pas notre style. Je crois que nous avons eu plus de chances de marquer que les Patriotes, on s’est vraiment donné une chance de gagner.»

Si Sébastien Auger a été solide, il a aussi reçu l’aide de son poteau, en fin de troisième, sur un tir de la pointe de Nicolas Mattinen, un ancien espoir des Maple Leafs de Toronto.

Jouer avec un cube Rubik!

La surface glacée était dans une condition exécrable en troisième période. «C’est peut-être à cause de la température extérieure ou du nombre de spectateurs», réfléchissait Hubert à voix haute. «On avait l’impression de jouer avec un cube Rubik...»

Carnet de notes

Le défenseur Étienne Verrette était absent pour les Patriotes...

Fidèle à son habitude, le défenseur Gabriel Sylvestre a allégrement distribué les mises en échec et il a souvent été confronté à Connor Sills des Gee-Gees. Il a toutefois écopé d’une pénalité qui aurait pu être coûteuse pour son club, en fin de troisième. Le contrôle des émotions dans certaines situations: Marc-Étienne Hubert se promettait d’en parler à ses protégés...

Les Patriotes prendront la route jeudi, direction Ottawa. Le deuxième match aura lieu vendredi soir, au domicile des Gee-Gees. Si une troisième rencontre s’avérait nécessaire, elle serait présentée dimanche (15h) au Colisée.