Les Patriotes de l’UQTR participeront à la finale du Championnat canadien universitaire de soccer, ce dimanche.

Les Patriotes passent en finale!

Trois-Rivières — Pour la première fois de son histoire, l’équipe masculine de soccer des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières prendra part à la finale du Championnat universitaire canadien.

Les joueurs de l’entraîneur-chef Shany Black ont vaincu les Ravens de l’Université Carleton 1-0 lors de la première demi-finale du tournoi qui se déroule présentement à l’Université de Montréal. Ils affronteront, à 14 h 30 dimanche, leurs rivaux, les Carabins de l’Université de Montréal, dans une finale toute québécoise.

Les Trifluviens n’ont cependant pas eu la tâche facile afin de venir à bout des représentants de la capitale nationale. Alors que le pointage était toujours 0-0 après le temps de jeu réglementaire, deux périodes supplémentaires ont dû être jouées, et ce, entièrement en raison des règlements du tournoi. Les Patriotes n’ont par contre pas mis de temps avant de briser la glace en prolongation. Ils ont en effet pris les devants grâce à un but de Gabriel Balbinotti peu de temps après la reprise des hostilités. Le but de Balbinotti ressemblait d’ailleurs beaucoup à celui qu’il avait marqué en quart de finale la veille, et qui avait permis également à son équipe de l’emporter face aux Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique. Fait à noter, le héros des deux derniers affrontements a été contraint à l’inactivité pendant la majeure partie de la saison régulière car il avait évolué avec le Fury d’Ottawa dans la United soccer league en 2018. Ses deux buts dans le cadre de l’important rendez-vous national constituent d’ailleurs ses deux seuls cette saison.

Le pilote da la formation trifluvienne s’est évidemment dit très heureux de cette victoire historique lorsque Le Nouvelliste s’est entretenu avec lui après la rencontre. Encore sur l’adrénaline de la victoire, il ne s’est pas fait prier pour encenser ses joueurs.

«C’est gros, d’autant plus contre une équipe comme les Ravens de Carleton, une équipe qui sait jouer le ballon, un peu comme les Carabins [de l’Université de Montréal]. Mais on savait qu’ils allaient être un peu fatigués en deuxième demie. C’est à ce moment que notre plan de match s’est en quelque sorte mis en branle. Nous avons créé plusieurs occasions de marquer, même si on a dû se rendre en prolongation», a-t-il raconté.

Outre Balbinotti, Black considère que plusieurs autres joueurs ont offert du grand jeu, dont le gardien de but Félix Clapin-Girard ainsi que l’ensemble des membres de l’escouade défensive.

«Notre ligne d’arrière est intraitable depuis le début du tournoi. Je savais que nous avions de belles qualités en défensive, mais ils sont vraiment impressionnants», poursuit l’entraîneur.