Malgré la défaite de dimanche, Marc-Étienne Hubert n’avait rien à reprocher à ses Patriotes.

Les Patriotes exclus des séries

Trois-Rivières — La commande était trop lourde.

Privés de 19 points pour avoir aligné un joueur inéligible plus tôt cette saison, les Patriotes de l’UQTR n’ont pas été en mesure de se cramponner au huitième et dernier rang donnant accès aux séries dans le circuit universitaire de l’Ontario. Dimanche à Ottawa, les équipiers de Marc-Étienne Hubert ont subi un revers de 4-0, ce qui les exclut des éliminatoires.

Même en gagnant leur dernier match le week-end prochain, les Trifluviens ne peuvent plus remonter plus haut que le neuvième rang.

Ils venaient de subir deux défaites d’affilée, alors ils avaient impérativement besoin d’une victoire face aux Gee Gees pour rester en vie.

«on s’est fait voler»
«L’effort était là. On a fait le travail. Mais on s’est fait voler par le gardien Anthony Brodeur», assurait Hubert, très déçu du résultat. «On a dominé dans les lancers, et dans les chances de marquer.»

«On était privé de sept joueurs réguliers mais on a quand même fait le boulot. Je ne peux rien reprocher aux joueurs», soupirait-il.

Résilience
Hubert est bien sûr désolé de la tournure des événements. Les Patriotes sont abonnés aux séries depuis des lunes. Par contre, il vantait la résilience de sa troupe.

«On n’a jamais baissé les bras dans l’adversité. Et il y en a eu tout au long de la saison. On a toujours gardé la tête haute, on a poussé jusqu’à la fin. Je suis très serein sur notre façon de rester debout dans la tempête.»