Les Patriotes de l’UQTR accueillent mercredi les Stingers de Concordia.

Les Patriotes en préparation pour les séries

TROIS-RIVIÈRES — Après la pause des Fêtes, ça s’accélère au hockey universitaire. Mercredi au Colisée de Trois-Rivières, les Patriotes vont recevoir les Stingers de Concordia, un duel qui lancera une séquence de six matchs avant les éliminatoires.

Ce segment ne sera pas de tout repos. Trois de ces rendez-vous seront contre leurs ennemis jurés, les Redmen de McGill, l’un face aux meneurs de la division, les Ravens de Carleton. «Et il y en a un contre RMC, une équipe contre qui nous connaissons beaucoup de difficulté à nous imposer», ajoute Marc-Étienne Hubert, fort conscient que sa troupe sera testée d’ici au début février. Dans les circonstances, la deuxième place de la division est loin d’être acquise.

«C’est vrai, mais ce n’est pas un objectif non plus. Avec notre jeune équipe, le plan était de finir top 4 pour avoir l’avantage de la glace en première ronde des séries. L’important, c’était d’apprendre la recette pour bien jouer dans ce calibre de jeu, et mettre l’accent sur les détails. C’est un plan qui nous a permis de connaître du succès, alors on n’y dérogera pas», fait valoir le pilote des Patriotes.

Hubert convient du même souffle que cette fin de saison loin d’être reposante peut aguerrir sa troupe pour la vraie saison. «En tenant compte du dernier week-end à Ottawa, il est vrai que nous devons livrer de grosses batailles d’ici la fin du calendrier régulier. Ce week-end, il y avait beaucoup d’adversité. Jouer deux matchs sur la route, face à une bonne équipe, et être arbitré par un officiel anglophone, disons que ce n’est pas évident. Or nous avons bien réagi. C’est important à ce moment-ci de bâtir en prévision de ce qui nous attend.»

Le prochain défi, c’est de ne pas sous-estimer les Stingers mercredi. Même si les Patriotes ont eu le dessus 5-0 sur eux au retour de la pause des Fêtes. «Ils avaient joué la veille un match émotif, ce n’est pas surprenant qu’ils aient manqué d’essence. C’est une bonne équipe les Stingers, meilleure que son classement ne l’indique. Les Stingers ont eu beaucoup de blessés en début de saison à des joueurs-clés… Ils sont en santé maintenant, je m’attends à une très grosse opposition», livre Hubert, qui pourrait être privé de quelques soldats. «Les gars ont payé le prix en fin de semaine, ils soignent pas mal de bobos. Ça fait partie du jeu.»

Au plan individuel, trois Patriotes sont engagés dans des luttes à finir. Loïk Léveillé est présentement installé au premier rang des marqueurs chez les défenseurs, avec une production de 22 points en autant de matchs. Il devance Dominic Cormier, des Gee Gees, par deux points. La recrue Julien Tessier partage pour sa part le premier rang des passeurs du circuit ontarien avec Cody Drover, des Gee Gees. Les deux attaquants ont amassé 22 mentions d’aide jusqu’ici. Finalement, Jordan Martel occupe le deuxième rang des buteurs, avec 14 filets. Le meneur est Mikkel Aagaard, de Guelph, avec 16.