Marc-Étienne Hubert n’est pas encore fixé sur la prochaine saison des Patriotes même si l’OUA semble pencher pour un calendrier écourté à partir de janvier prochain.
Marc-Étienne Hubert n’est pas encore fixé sur la prochaine saison des Patriotes même si l’OUA semble pencher pour un calendrier écourté à partir de janvier prochain.

Les Patriotes en attente

Trois-Rivières — Les Patriotes hockey nagent dans le brouillard, concernant la reprise de leurs activités. Impossible pour l’instant de savoir si la Ligue de hockey universitaire de l’Ontario lancera son calendrier en octobre, comme à l’habitude.

La OUA semble pencher pour l’instant pour un calendrier écourté, à partir de janvier. Reste à voir si toutes les équipes du circuit vont se plier à leur décision finale. Au Québec, notamment, il y a des rumeurs que les Redmen de McGill et les Stingers de Concordia feraient l’impasse sur la prochaine saison, en raison de la COVID-19. D’autres rumeurs laissent entendre que les équipes basées en Ontario ne veulent pas venir jouer au Québec la saison prochaine.

«J’entends les rumeurs moi aussi. Dans le cas des équipes de l’Ontario, je pense qu’elles veulent surtout éviter de se rendre à Montréal. Il y a des discussions en ce moment, plusieurs scénarios sont à l’étude. Et ça évolue constamment. Dans tout ça, comme programme, on prépare nous aussi nos scénarios», explique le pilote Marc-Étienne Hubert.

Dans ce contexte, Hubert confie s’attendre à ce que la prochaine saison soit repoussée. De quelques semaines? De quelques mois? Trop tôt pour s’avancer. Mais le scénario d’un départ uniquement à la deuxième session, en janvier, est loin d’être farfelu. «Ce n’est pas idéal. En même temps, moi j’y vois une opportunité de se réinventer, de faire des choses différentes. Avec de la créativité, il y a moyen de très bien servir nos joueurs malgré des contraintes.»

Même si la saison est déplacée et écourtée, les Patriotes souhaitent encadrer leurs étudiants athlètes. Les placer dans un contexte d’un gros camp de perfec- tionnement.

«Imagine des jeunes de cet âge avec des pratiques d’habiletés quatre fois par semaine, avec de l’entraînement en gymnase en plus. Je pense qu’on pourrait vraiment les amener à un autre niveau! Bon, au départ, c’est sûr que certains exercices devraient être évités, par exemple les bagarres un contre un, mais ça laisserait beaucoup de place pour rehausser les habiletés, en attendant d’avoir le feu vert…»

Bouthillier en renfort

Par ailleurs, les Patriotes ont enrôlé le gardien Zachary Bouthillier en vue de la prochaine saison, afin de combler le départ de Mathieu Bellemare.

Bouthillier, qui a entamé sa carrière junior à Shawinigan, vient de compléter son parcours LHJMQ à St-John. Il fera la lutte à un autre gardien de 21 ans recrue, soit Tristan Côté-Cazenave.