Cinq joueurs différents ont fait bouger les cordages chez les Patriotes.

Les Patriotes blanchissent les Stingers 5-0

Trois-Rivières — Insatisfait du travail de son offensive vendredi à Carleton, Marc-Étienne Hubert a vu ses joueurs corriger le tir dimanche soir, à domicile, face aux Stingers de Concordia. Grâce à une excellente première période, et une troisième impeccable, les Patriotes ont signé un blanchissage de 5-0 devant un peu moins de 400 personnes réunies au Colisée de Trois-Rivières.

Si l’attaque a répondu aux ajustements exigés par le personnel d’entraîneurs, le gardien Sébastien Auger a lui aussi collaboré étroitement à cette victoire. La marque était de 2-0 après 40 minutes, et les Stingers ont bourdonné en zone ennemie au début de la troisième. Auger a alors livré un arrêt spectaculaire pour réparer une de ses sorties hasardeuses, puis il s’est interposé sur un surnombre quelques instants plus tard. Ses coéquipiers ont alors pris le relais, se détachant de leurs rivaux avec trois buts sans riposte. «Ce fut un classique Patriotes-Stingers, un peu de ping-pong avec des revirements des deux côtés. En troisième, j’ai aimé notre capacité à terminer le travail», soulignait Hubert. «Les gars ont été plus agressifs autour du filet adverse et ils ont été récompensés. Une récolte de cinq buts, ça va nous faire du bien. J’ai aimé notre travail sur les unités spéciales. La rondelle a bien bougé en avantage numérique, et notre travail en désavantage numérique a été l’une des clés de la victoire», ajoutait-il.

À ses deux premières sorties avec l’équipe, Gabriel Sylvestre a déjà séduit Hubert. Le gros arrière formé chez les Cataractes de Shawinigan a un style de jeu complémentaire au reste des joueurs qui forment le reste de la brigade défensive. «J’ai adoré ses deux matchs. Nous n’avions pas de grandes attentes ce week-end, il n’avait pas joué beaucoup depuis le début de la saison dans la East Coast League. Or, il a très bien joué, il a amené une présence physique et il a aidé beaucoup notre désavantage numérique. C’est une très belle addition pour notre groupe.»

Olivier Garneau, Loïk Léveillé, William Leblanc, Guillaume Bergeron-Charron et Maxime Chagnon ont inscrit les filets des Patriotes, qui ont dominé 40-27 au chapitre des tirs cadrés. «La chaîne a débarqué en fin de match», soupirait le pilote des Stingers Marc-André Élément.

«Nous avions joué un match émotif la veille, je pense que nous avons simplement manqué d’essence. Et puis (Sébastien) Auger a été très bon. C’est le joueur du match.»