Les Patriotes ont éliminé les Golden Gaels samedi.

Les Patriotes accèdent au prochain tour

Trois-Rivières — Les Patriotes voulaient à tout prix éviter de disputer un troisième et ultime match face aux Golden Gaels de Queen’s. Ils ont donc orchestré une poussée irrésistible de quatre buts dans les 40 dernières minutes de leur duel samedi, afin de signer une victoire de 4-3 qui a éliminé leurs coriaces rivaux.

Les visiteurs vont se réveiller à la maison dimanche matin en se demandant ce qui s’est passé. Ils avaient réussi à se forger une avance de 3-0 lors du premier tiers, un départ qui laissait présager un ultime face à face dimanche. Mais les Trifluviens ont retrouvé leurs repères en deuxième, revenant de l’arrière grâce à leur attaque massive.

Mathieu Boucher a réveillé la foule de quelque 600 spectacteurs entassés dans le petit aréna Claude-Mongrain en faisant briller la petite lumière rouge derrière Luke Richardson, puis Julien Tessier et Simon Lafrance l’ont imité pour ramener tout le monde à la case départ. Puis, en troisième, Jordan Martel a départagé les deux clubs avec un but spectaculaire en échappée. Ce Martel avait aussi préparé deux autres filets de son équipe, qui accède donc au tour suivant dans ces séries éliminatoires de la Ligue de l’Ontario.

«C’était important de ne pas se rendre au match numéro trois. Dans un match ultime, sur une petite glace en plus, tu ne sais jamais ce qui va arriver. J’ai adoré notre réaction après la première période», soulignait le pilote Marc-Étienne Hubert, qui a vu ses étudiants se faire surprendre en début de soirée. «C’est le lot des jeunes équipes. On les avait avertis, les Golden Gaels jouaient leur survie ce soir. Ils ont de l’expérience, ce sont les champions en titre, c’était évident qu’ils allaient sortir avec l’énergie du désespoir. Les joueurs ont écouté la mise en garde, mais ils ont dû vivre l’adversité pour comprendre vraiment! À partir de la deuxième, c’était beaucoup mieux. Le jeu de puissance nous a donné du momentum. Et puis on a senti l’énergie des spectateurs quand on a commencé la remontée, c’était super comme ambiance.»

Hubert ne sera toutefois pas mécontent de quitter l’aréna Claude-Mongrain. Certaines parties de la bande jugées dangereuses ont été recouvertes par du ruban gommé afin de les rendre un peu plus sécuritaires! Sortir d’un environnement comme ça sans blessure, et avec la victoire, ce n’est pas loin d’une soirée parfaite!