Les 101 658 partisans ayant franchi les tourniquets du Centre Gervais Auto classent les Cataractes au cinquième rang, derrière de grands marchés de la LHJMQ.

Les partisans des Cataractes fidèles au poste

Shawinigan — Même si le portrait est sombre à plusieurs niveaux chez les Cataractes en 2017-18, un rayon de soleil ne semble pas sur le point de s’essouffler: la fidélité des partisans. Malgré un club coincé à l’avant-dernier rang du classement général et qui va vraisemblablement rater les séries éliminatoires, les amateurs continuent de se ruer vers le Centre Gervais Auto pour encourager la plus vieille concession de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le week-end dernier, l’organisation shawiniganaise a d’ailleurs franchi le cap de 100 000 spectateurs depuis le début de l’année, à son 32e match local de la campagne. Ce ne sont pas moins de 3694 amateurs qui ont pris place dans les gradins face aux Remparts de Québec, dimanche, pour assister à la dixième défaite d’affilée de leurs favoris.

«C’est une grande fierté pour nous. C’est signe que les gens aiment le happening. On a été compétitif pendant pas mal toute la saison, avec des matchs serrés, sauf peut-être dans le dernier mois. Mais c’est certain qu’on veut revenir plus forts l’an prochain pour redonner aux partisans», explique le copropriétaire et directeur général, Martin Mondou, en faisant référence aux performances de l’équipe sur la patinoire.

Les 101 658 partisans ayant franchi les tourniquets de l’amphithéâtre shawiniganais classent les Cataractes au cinquième rang à ce chapitre (avant les rencontres de mardi), derrière les grands marchés de Québec (285 127), Halifax (218 713), Moncton (139 154), et Saint-John (128 111).

En ce qui concerne les moyennes par match, Shawinigan vient au sixième rang (3177 par match), tout juste derrière l’Océanic de Rimouski et sa sensation Alexis Lafrenière (3217 par match).

À titre comparatif, la saison dernière, lors d’une année fort compétitive sur la glace, les Cataractes avaient attiré 120 520 amateurs – un record de concession – en 34 matchs, pour une moyenne de 3545 par rencontre.

«C’est surprenant, à un certain point, de voir autant de gens à l’aréna. Il s’agit d’une belle surprise. Nos partisans, ce sont de vrais amateurs. Ils en mangent du hockey. Cet été, on sait qu’ils vont déjà avoir hâte à la prochaine saison. On est très fiers et nous sommes redevables envers nos partisans», souligne Mondou.

Le Drakkar en visite
Pour le 33e et avant-dernier match local de la saison, les Cataractes recevront la visite du Drakkar de Baie-Comeau, mercredi soir à Shawinigan. Les protégés de Daniel Renaud tenteront alors de freiner à 10 leur séquence de matchs dans victoire.

Avec cinq matchs à disputer au calendrier régulier, les Cataractes ne sont toujours pas mathématiquement éliminés des séries éliminatoires, mais l’écart de sept points qui les sépare des Foreurs de Val-d’Or et du 16e rang apparaît de plus en plus improbable à rattraper. De leur côté, les Foreurs ont encore cinq matchs à disputer.

Les Sea Dogs ferment la marche du classement général, un seul point derrière Shawinigan.

Conscient que son équipe se dirige vers un printemps hâtif, le directeur général des Cataractes n’est évidemment pas satisfait du rendement sur la glace. «On fera le bilan à la fin de la saison, mais c’est certain qu’on est déçus d’être dans cette position à ce temps de l’année.»