Les trois athlètes de la Mauricie qui représenteront le Canada aux Championnats du monde junior de patinage courte piste, en Italie: Philippe Daudelin, Florence Brunelle et Léa Chamberland-Dostie.

Les Mondiaux de courte piste en paquet de trois!

TROIS-RIVIÈRES — Six athlètes de la relève du Québec ont mérité leur laissez-passer en vue des Championnats mondiaux junior de patinage de vitesse, en fin de semaine à Calgary. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Mauricie y a joué un rôle déterminant: la moitié de ces patineurs proviennent de la région!

Florence Brunelle, Léa Chamberland-Dostie et Philippe Daudelin ont tous obtenu leur billet pour la prestigieuse compétition qui aura lieu à Bormio, en Italie, en janvier 2020. Du jamais vu pour le club trifluvien des Élans, qui a formé ces trois patineurs, tous des aspirants aux équipes nationales senior.

«C’est un immense exploit!» s’exclame l’entraîneur-chef des Élans, Simon Cueillerier-Serre. «Nous connaissions le potentiel des trois, on sait de quoi ils sont capables. Mais de les voir parvenir aux Mondiaux tous en même temps, c’est incroyable. Leurs résultats auront des effets positifs sur le club et sur le sport dans la région.»

Des trois, Florence Brunelle est la seule à s’être distinguée avec une victoire sur l’une des trois distances au programme à l’Ovale de Calgary. L’adolescente de Trois-Rivières s’est imposée au terme du 1500 m féminin... devant Chamberland-Dostie! Une autre patineuse mauricienne, Mya Joly, a bien paru avec une dixième position sur cette épreuve.

Au 500 m féminin, Chamberland-Dostie a hérité de la médaille de bronze, deux positions devant Brunelle. Chez les garçons, Daudelin a épaté avec une deuxième place au 1500 m. Un autre porte-couleurs régional, Alexandre Noël, a impressionné avec le troisième rang.

Au cumulatif, ces excellents résultats ont ainsi permis à Florence Brunelle (deuxième), Léa Chamberland-Dostie (troisième) et Philippe Daudelin (troisième) de se hisser au sein du top 3. Alexandre Noël a raté sa qualification pour les Mondiaux de peu, en finissant huitième.

Qui plus est, Florence Brunelle aura le privilège de défendre les honneurs du Canada aux Jeux olympiques de la Jeunesse, à Lausanne en Suisse, en tant que meilleure patineuse de moins de 16 ans aux Championnats canadiens junior de Calgary. Ce rendez-vous est également prévu pour janvier. Bref, le début d’année sera occupé pour la jeune Brunelle!

«C’est tout un retour pour elle, rappelle Cueillerier-Serre. Florence a dû être opérée à un genou en 2018. Elle est revenue à la compétition au début de 2019 et elle a recommencé à gagner!»

Nos trois athlètes auront-ils une chance de médaille au Championnat du monde? L’entraîneur des Élans croit que oui. «Florence a battu Claudia Heeney en fin de semaine à Calgary. Cette fille-là a gagné une médaille aux Mondiaux juniors, alors ça nous indique que Florence peut revenir avec de très bons résultats de l’Italie.»

Cueillerier-Serre a déjà dirigé, au cours de sa carrière, les trois patineurs de la Mauricie auréolés en fin de semaine. Ils s’entraînent tous dorénavant au Centre national à l’aréna Maurice-Richard de Montréal. «C’est une belle fierté pour les Élans et tous ceux qui ont travaillé dans ce club au fil des années. Ça prouve que nous avons un beau système de développement.»

La compétition de Calgary accueillait les 32 meilleures patineuses et les 32 meilleurs patineurs de courte piste au pays. Sur les 18 médailles en jeu à l’Ovale olympique, 15 ont été remportées par des Québécois.

Après l’olympien Éric Bédard et Justine L’Heureux, deux athlètes de la MRC de Mékinac qui ont fièrement représenté la Mauricie sur la scène internationale, une relève prometteuse semble vouloir poindre à l’horizon en patinage de vitesse.