Les Aigles présentent une fiche de huit victoires et trois défaites depuis le 4 juin.

Les Miners, en attendant les Cubains

TROIS-RIVIÈRES — Les Aigles ont pris la route des États-Unis, dans la nuit de lundi à mardi, avec l’ambitieux projet de battre les Miners de Sussex, meneurs du classement dans la Ligue Can-Am depuis le début de la saison. Par contre, à la lumière de leurs récents résultats, les Trifluviens arriveront sans doute avec une confiance renouvelée au Skylands Stadium d’Augusta, dans le New Jersey, avant leur retour à la maison attendu et prévu pour vendredi, contre l’équipe nationale de Cuba.

Les Aigles forment l’équipe la plus efficace du circuit depuis dix matchs. Ils surfent d’ailleurs sur une belle séquence de cinq gains, conséquence d’un balayage dont les Capitales ont subi les frais, en fin de semaine à Québec.

Vrai que les Capitales mettent du temps à se mettre en marche en 2019. Il n’en reste pas moins que les protégés de Patrick Scalabrini ont pu compter sur l’arrivée de leurs trois joueurs cubains dimanche, à temps pour le programme double face aux Aigles. Les visiteurs, eux, n’ont toujours pas accueilli les renforts du Sud que sont les joueurs de position Alberth Martinez (Venezuela) et Juan Kelly (République dominicaine). Le lanceur dominicain Jose Santiago est attendu lui aussi.

C’est donc dans ces circonstances que les Aigles affichent un dossier de ,500 (14-14) à la mi-juin, et ce contre toute attente. Au début du mois, l’équipe semblait se distancer du portrait des séries, aux côtés des Capitales. Aujourd’hui, la troupe de T.J. Stanton vise le deuxième rang de la ligue, occupé par les Boulders de Rockland (15-12). Tout un revirement de situation!

«C’est l’affaire de tout un groupe, pas seulement de quelques individus. En ce moment, tout le monde contribue à sa façon dans l’équipe», disait Stanton dimanche, à son retour du Stade Canac. Depuis le 4 juin, les Aigles montrent un dossier de huit gains et trois revers, incluant deux balayages (New Jersey et Québec).

Ils ont réussi le tout avec quatre à cinq joueurs de niveau recrue dans leur alignement chaque soir et avec une rotation de lanceurs amputée d’un joueur d’expérience (Domenic Mazza). Pourtant, depuis une semaine, les lanceurs des Oiseaux présentent une excellence moyenne de points mérités de 2,54. Les lanceurs partants ont tous offert des départs de qualité: en fait, un seul a été plus compliqué, celui du match des écoles. Kevin McNorton s’est toutefois bien repris en fin de semaine à Québec. Cette tendance est généralisée depuis le 4 juin.

Du côté de l’attaque, on sent que les Aigles sont plus opportunistes. Par exemple, les chiffres de Michael Suchy peuvent décevoir au bâton, notamment pour sa moyenne (,136) des sept derniers jours. Ceci dit, l’ancien espoir des Pirates de Pittsburgh a produit sept points, deux doubles et un circuit pendant cette séquence.

«Ce sont des statistiques pas mal plus importantes pour moi que la moyenne au bâton», déclarait Stanton, il y a quelques jours, au terme d’un match où Suchy a fait la différence.

Au cumulatif de la saison, les Aigles mènent la ligue jusqu’ici pour les circuits (30) et se classent deuxièmes pour les points produits (131) et les doubles (44). Les arrivées de Martinez et Kelly ne devraient pas faire baisser ces chiffres, les deux ayant la réputation d’être de bons frappeurs. On l’a vu avec Martinez l’an passé et selon Stanton, Kelly serait meilleur.

Des visas enfin approuvés

On les attendait à la fin mai, puis au début juin. À moins qu’une autre tuile ne leur tombe sur la tête, les Aigles ouvriront enfin les portes du vestiaire à Martinez, Kelly et Santiago, quelque part en fin de semaine prochaine. Au plus tard lundi prochain, selon le directeur général René Martin.

Les visas ont finalement été approuvés pour eux, ce qui veut dire que leur permis de travail leur sera délivré dans les prochaines heures.

Dans un monde idéal, les trois joueurs hispanophones seraient dans l’alignement des Aigles pour au moins un match face aux Cubains. La série aura lieu de vendredi à dimanche, à Trois-Rivières.

Brown, qui d’autre?

Steve Brown des Champions a été nommé le joueur offensif de la semaine dans la Can-Am.

Fort de trois doubles, cinq point produits et trois marqués, le Colombien a donné la victoire aux siens, vendredi à Ottawa, contre les joueurs de l’équipe nationale cubaine. L’ancien des Aigles mène la ligue pour la moyenne au bâton (,372) et la moyenne de présence plus puissance (,993).

Chez les lanceurs, l’honneur est revenu, sans surprise, à Frank Duncan des Miners, auteur d’un match sans point ni coup sûr contre les Jackals du New Jersey.