Le quart Blake Bortles et ses coéquipiers sont confiants qu’ils pourront se relever de leur défaite contre les Patriots, dimanche, et croient en leurs chances de remporter les grands honneurs l’an prochain.

Les Jaguars déjà en mode 2018 après une saison surprenante

JACKSONVILLE, Fla. — Les Jaguars de Jacksonville ne prendront personne par surprise la saison prochaine.

Au lendemain d’une décevante défaite aux mains des Patriots de la Nouvelle-Angleterre en finale de la Conférence américaine, les joueurs ont plié bagage. Ils emportent cependant avec eux plus d’espoir que de chagrin.

Les Jaguars ont été l’une des plus grandes surprises de la saison 2017 dans la NFL. Ils ont mis un terme à leurs six dernières saisons de misère en remportant le titre de la division Sud de l’AFC pour la première fois de l’histoire de la franchise.

Ils ont par la suite accueilli un match éliminatoire pour la première fois en 18 ans, ont surpris les Steelers de Pittsburgh et ont mené par 10 points contre le vénérable Tom Brady et les Patriots au quatrième quart.

Mais c’était très loin d’être un simple coup de chance. Avec de jeunes talents continuant d’évoluer des deux côtés du ballon, les Jaguars semblent bien placés pour se retrouver en éliminatoires pour les années à venir.

«Lorsqu’on regarde en avant, nous savons que nous serons de bons candidats aspirants aux grands honneurs et nous allons continuer de travailler fort et nous mériterons notre place», a déclaré l’ailier défensif Calais Campbell, lundi.

Campbell a également expliqué que l’équipe devait suivre la même approche si elle souhaitait se rendre plus loin la saison prochaine.

Quatre jeux clés

Avant d’amorcer la prochaine étape, les Jaguars devront cependant prendre un moment pour se remettre de cette défaite crève-cœur face à la Nouvelle-Angleterre. Ils seront certainement hantés par quatre jeux qui auront permis à Brady et ses hommes de reprendre le dessus.

— La meilleure défensive contre la passe de la NFL a concédé un gain de 21 verges sur un troisième jeu et 18 verges à franchir tôt au quatrième quart. Les Patriots ont ensuite réussi le touché qui réduisait la marque à 20-17.

— Le secondeur des Jaguars, Myles Jack, a récupéré le ballon échappé par Dion Lewis à la fin d’un jeu de 20 verges au troisième quart, mais les officiels ont stoppé le jeu immédiatement. Les Jaguars prétendent qu’ils auraient marqué un touché sur ce jeu.

— Avec 55 secondes à écouler à la première demie et deux temps d’arrêt à leur disposition, les Jaguars ont mis le genou au sol sur deux jeux consécutifs plutôt que d’essayer de provoquer quelque chose. «Je ne sais pas si j’ai eu tort ou raison d’agir ainsi, mais j’étais bien content de retourner au vestiaire avec une avance de quatre points», a raconté Doug Marrone.

— Blake Bortles a écopé d’une pénalité pour avoir retardé le match — après un temps d’arrêt — et cette infraction a annulé une passe de 12 verges complétée à Marcedes Lewis sur un troisième jeu et sept verges à gagner. Plutôt que de conserver le ballon et d’écouler quelques minutes au tableau indicateur, les Jaguars ont remis le ballon aux Patriots deux jeux plus tard. «Un manque de concentration de notre part», a commenté l’entraîneur des Jaguars.

Le deuil commence

Lundi, les joueurs et les entraîneurs avaient déjà commencé à faire leur deuil. Ils tourneront bientôt la page. «De se rendre là et de montrer au monde entier que nous pouvons jouer du bon football et que nous pouvons résister aux Patriots sans crouler sous la pression, c’était énorme, a admis le plaqueur défensif Malik Jackson. Nous avons répondu à plusieurs de nos détracteurs. Les gens veulent nous donner le respect que nous méritons; mais ils n’ont pas à le faire. Nous nous sommes prouvé beaucoup à nous-mêmes et je crois que nous allons continuer à bâtir notre équipe à partir d’ici.»

D’autres questions demeurent en suspend en vue de la prochaine saison. La plus grande concerne l’avenir du quart-arrière Blake Bortles. Les Jaguars ont exercé l’option sur son contrat de recrue, ce qui signifie qu’il ne lui restera qu’une seule année à 19,053 millions US $. Bortles a montré une progression intéressante en 2017 et a bien fait durant les éliminatoires, mais les Jaguars pourraient bien décider d’attirer un joueur autonome avec un peu moins de défauts afin de compléter leur défensive dominante.

«J’aimerais bien jouer ici aussi longtemps que possible, a admis Bortles. Ce qu’ils choisissent de faire et toutes les décisions sont hors de mon contrôle. Je serais ravi par contre de pouvoir rester ici. Avec un peu de chance, ça pourrait arriver.»

+

STEVE WILKS S'EN VA EN ARIZONA

Steve Wilks quitte les Panthers de la Caroline pour devenir le nouvel entraîneur-chef des Cardinals de l’Arizona. Les Cardinals ont annoncé lundi que l’ex-coordonnateur défensif des Panthers a accepté un contrat de quatre ans, assorti d’une clause d’option à la discrétion du club pour une cinquième campagne. L’entraîneur âgé de 48 ans a passé une saison comme coordonnateur en Caroline, sa 12e année comme adjoint dans la NFL. Wilks a agi comme entraîneur des receveurs des Panthers pendant cinq ans avant d’être promu. Il remplace Bruce Arians, qui s’est retiré après cinq campagnes et qui a récolté 50 victoires à la barre des Cards, une marque d’équipe. Avant de faire le saut dans la NFL, Wilks a passé 11 ans dans le football universitaire, dont une saison comme entraîneur-chef, à l’Université de Savannah, en 1999.  Associated Press