Le président des Aigles, Marc-André Bergeron, s’entourera de conseillers en affaires pour attirer davantage de spectateurs et de partenaires au Stade Stéréo Plus.

«Les gens d’affaires doivent nous en donner plus»

Trois-Rivières — Nouvellement retraité du hockey professionnel, Marc-André Bergeron a confirmé, mercredi, qu’il se consacrera à temps plein à ses tâches de président des Aigles, un poste qu’il occupe depuis 5 ans. Son mandat: remplir le Stade Stéréo Plus et conquérir une communauté d’affaires trop timide à son goût.

«Les Aigles entraînent des retombées économiques et sociales importantes à Trois-Rivières. Dans le contexte actuel, on croit que les gens d’affaires peuvent en faire plus. Nous avons de bons partenaires, mais ce ne serait pas un luxe d’en ajouter.»

Bergeron donnait l’exemple du patron de l’entreprise Vertdure, Jean Tremblay, associé depuis plusieurs années aux Capitales de Québec et copropriétaire des Aigles. «M. Tremblay n’est pas un homme de la région, mais il investit dans notre économie locale en s’engageant dans le baseball trifluvien.»

L’ex-hockeyeur de la LNH compte s’entourer d’un groupe de conseillers en affaires pour l’aider à attirer de meilleures foules au parc de l’Expo et améliorer l’expérience de la terrasse, un atout majeur pour attirer de nouvelles têtes au stade. En coulisses, les dirigeants ont été quelque peu refroidis par les assistances recensées lors des deux matchs éliminatoires, la semaine passée. Ceci dit, les Aigles ont vendu plus de 95 000 billets en 2018, une hausse de 15 % en comparaison avec 2017, mais ces chiffres ne battent pas ceux de 2015, l’année du seul championnat remporté par la concession. La météo favorable, les célébrations entourant le 80e anniversaire du stade et la visite de Vladimir Guerrero en juin ont contribué à augmenter le nombre de spectateurs. Nul doute que les succès de l’équipe ont aussi penché dans la balance.

Bref, Marc-André Bergeron a clairement l’intention de prendre son rôle de chef d’orchestre. «Avec les appuis de tout le monde, les Aigles seront à Trois-Rivières pour plusieurs années.»