Les Estacades n'ont pas ménagé les efforts pour tenter de remporter un premier match face aux Grenadiers, mardi.

Les Estacades poussés au bord du précipice

Ce n'est pas faute de travail si les Estacades ont été poussés au bord du précipice mardi soir par les Grenadiers de Châtteauguay. Pour la troisième fois en autant de matchs depuis le début de cette série, la prolongation a souri aux adolescents de Bruce Richardson, qui ont mis la main sur un important gain de 5-4 hier. C'est Alexandre Payusov qui est venu jeter une douche d'eau froide dans l'aréna en touchant la cible d'un tir sec au milieu de la deuxième période de prolongation.
Une fin amère pour les locaux, qui ont tiré de l'arrière tout au long du match et qui ont pu provoquer la prolongation grâce à une troisième période très solide. Alors que les Trifluviens tiraient de l'arrière par un but, Francis Bernier - à deux reprises - et Félix Paquet ont touché le poteau, avant que Tommy Lemay ne parvienne à aller chercher le filet égalisateur.
En prolongation, les deux clubs ont eu des chances de marquer, mais les gardiens ont su se démarquer, jusqu'à ce que Payusov renvoie tout le monde à la maison.
Outre Lemay, Frédéric Lemay-Bégin, Julien Tessier et Michael Larose ont marqué pour les Estacades, auteurs de 49 tirs.
Les Grenadiers ont quant à eux testé Alexandre Lagacé à 54 reprises.
Les deux équipes se retrouvent dès ce soir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, alors que les Grenadiers tenteront de compléter le balayage.