À la Coupe Dodge, les Estacades midget espoir aspirent à remporter les grands honneurs.

Les Estacades midget espoir à surveiller

Après les filles la semaine dernière, c'est maintenant aux garçons de s'attaquer à la Coupe Dodge, emblème du hockey mineur au Québec. Pour la Mauricie, c'est vers les Estacades midget espoir qu'il faudra se tourner afin d'espérer qu'une équipe ramène le trophée en région.
La formation dirigée par Vincent Dumont a en effet terminé la dernière saison à égalité au deuxième rang du classement du circuit et peut donc se permettre d'aspirer aux grands honneurs, elle qui a profité du fait que les Estacades midget AAA avaient une excellente équipe pour avoir quelques joueurs de calibre supérieur dans ses rangs.
Il faudra toutefois que la chance soit de son côté, ce qui n'a pas été le cas lors du récent tournoi des champions, où les deux meilleures équipes des quatre divisions du circuit croisaient le fer. Les Estacades n'ont pas atteint le carré d'as.
«Ça n'a pas roulé pour nous. On a joué du bon hockey et les gars étaient prêts, mais nous n'avons pas été chanceux. Nous avons donné trois buts en trois matchs et nous avons quand même été éliminés. Il y a une parité à ce tournoi et il faut avoir une bonne fin de semaine», raconte le pilote, qui se montre optimiste en vue de la Coupe Dodge.
Les Estacades n'ont d'ailleurs pas raté leur entrée en matière lors de la compétition qui se tient à Montréal. Ils ont signé un gain de 2-0 mercredi en lever de rideau.
«Nous avons connu une bonne saison. En fin de semaine, je pense que ça va finalement bien marcher. On mise sur une contribution de tout le monde et dans ce type de tournoi, si tout le monde travaille fort et est efficace en défensive, tu peux te rendre loin», ajoute l'entraîneur.
Causer la surprise
Si les Estacades midget espoir semblent en voie de faire un bon bout de chemin à Montréal, pour les neuf autres formations mauriciennes, il faudra tenter de causer la surprise, particulièrement face à certaines formations ayant un bassin de joueur beaucoup plus garni.
Le directeur de la structure élite Daniel Paradis s'attend à de belles choses des équipes atome AA et BB qui représenteront la région. Chez les plus vieux, on ne se fait pas d'attentes envers les équipes pee-wee et bantam AAA élite et AAA relève. Celles-ci ont toutes terminé la saison dans la deuxième moitié du classement de leur catégorie. Paradis garde tout de même une porte ouverte.
«Le bantam AAA élite a participé à deux finales de tournoi et a bien fait aux Jeux du Québec. Ils sont capables de jouer avec n'importe qui et ils sont physiques. Ils sont bâtis pour les tournois avec un noyau équilibré. C'est dur de jouer contre eux.»
«Nous n'avons pas d'attentes en termes de résultats. Ce qu'on veut, c'est que les jeunes continuent de se développer de la même façon et dans leur identité, c'est-à-dire travailler fort et être tenaces. Rendu à la troisième partie (du week-end), c'est là que tu décides où tu vas en termes de cheminement. Tout est possible quand tu arrives le samedi et le dimanche. Nos équipes sont plus compétitives que l'an passé.»
La Coupe Dodge se déroulera jusqu'à dimanche dans les nombreux arénas de la métropole.