Éliminés des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari dès le tour initial par Saint-Eustache, les Estacdes se rabattront au tournoi de fin de saison de la Coupe Dodge.
Éliminés des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari dès le tour initial par Saint-Eustache, les Estacdes se rabattront au tournoi de fin de saison de la Coupe Dodge.

Les Estacades éliminés

Trois-Rivières — Les Estacades n’auront pas veillé tard en séries de la Coupe Jimmy-Ferrari cette année.

Incapables de battre Mathis Rousseau lors de ce cinquième et ultime match de leur série face aux Vikings de Saint-Eustache, les adolescents de Frédéric Lavoie ont plié l’échine 3-0, devant plus de 800 personnes réunies au Complexe sportif Alphonse-Desjardins dimanche après-midi.

Les deux clubs jouant leur survie, on a eu droit à du hockey relevé. Les Estacades n’ont pas cédé un pouce à leurs visiteurs. Ils ont dominé 33-18 au chapitre des tirs. Le hic, c’est qu’ils ont laissé plusieurs chances de marquer leur filer entre les doigts.

Les Vikings ont pris les devants 1-0 en première, puis ils ont doublé leur avance en tout début de troisième période.

En retard de deux buts, les Trifluviens ont alors connu leurs meilleurs moments. Certaines attaques ont été stoppées par Rousseau, d’autres ont terminé leur parcours dans la baie vitrée derrière lui. Les Vikings ont complété la marque dans une cage abandonnée en fin de match.

«C’est décevant, c’est sûr. En saison, quand on a dominé ainsi dans les tirs, on gagnait nos matchs. Ce ne fut pas le cas cette fois. Le gardien des Vikings a été bon, mais pas miraculeux. On a manqué nos chances par notre faute», soulignait le pilote des Trifluviens, qui n’a rien à reprocher à ses protégés, point de vue éthique de travail.

«Les gars ont travaillé, ils ont montré du caractère. Ils n’ont pas abandonné. Les Vikings forment une bonne équipe, il y a beaucoup de parité dans la ligue et ce n’est pas la seule surprise de la première ronde des séries. Le meilleur marqueur des Vikings, Antonin Verreault, est allé chercher le gros but en début de match. Ce fut l’une des clés du match.»

L’autre clé, c’est l’incapacité des locaux à tirer avantage de leurs jeux de puissance. Ils ont été blanchis en cinq occasions.

«Lors de nos deux victoires dans cette série, nous avions gagné la bataille des unités spéciales. Aujourd’hui, notre désavantage numérique a été excellent, mais notre avantage numérique n’a pas fait le boulot. Ce fut probablement nos moins bonnes minutes de cette rencontre», analysait-il.

Les Estacades disposent de quelques heures pour se remettre de cette déception. Ensuite, ils seront de retour au boulot, engagés dans le championnat parallèle pour mériter une place à la Coupe Dodge.