Les filles des Estacades en volleyball benjamin ont réussi un exploit en gagnant les provinciaux pour une deuxième année consécutive.

Les Estacades défendent leur titre avec brio

TROIS-RIVIÈRES — Elles étaient attendues de pied ferme à Sherbrooke. Elles ont pourtant quitté les Cantons-de-l’Est l’or au cou!

Championnes en titre du printemps 2017, les volleyeuses benjamines des Estacades de Trois-Rivières ont ajouté une autre bannière à leur collection, celle que toutes les formations du Championnat provincial scolaire convoitaient. Comme les Penguins de Pittsburgh dans la LNH, elles ont répété leurs exploits pour une deuxième année de suite, un exploit rare dans le monde du sport amateur.

«Tout le monde nous attendait! Ça prenait de la discipline pour arriver sur le terrain dimanche matin et les filles ont assuré», s’enthousiasmait leur entraîneur, Martin Sigmen, présent il y a un an au moment de la conquête du championnat.

La moitié de l’équipe revenait chez les benjamines en 2017-18. Pour elles, cette victoire est encore plus satisfaisante que la précédente. Parfaites durant la ronde préliminaire, les Estacades ont échappé une manche dans chacun de leurs trois matchs éliminatoires, dimanche. Ce sont les seuls cadeaux accordés à leurs adversaires.

«Nous étions dans les câbles en finale [contre le Collège Durocher de la Montérégie]. Les filles ont été tenaces. Quand c’est dur, les dures se lèvent! Le volleyball benjamin féminin est très fort au Québec, c’est un bel honneur pour notre école et notre équipe.»

L’équipe cadette des Estacades a aussi connu du succès, comme en témoigne cette médaille d’argent remportée à Drummondville.

Sigmen estime que c’est le système de jeu offensif rapide et agressif, c’est-à-dire en attaquant le centre du terrain, qui aura fait la différence pour ses protégées.

«Je pense que nous étions la seule formation benjamines à jouer de la sorte. On peut se le permettre grâce à une excellente passeuse et une aussi bonne défensive. On se rapproche des grandes, ça promet pour le futur.»

À noter que les Vikings de Champagnat ont terminé au sixième rang de la compétition. La Mauricie pouvait déléguer deux équipes en raison du championnat de 2017 remporté par les Estacades.

Les cadettes en argent
En basketball cadet féminin, les Estacades savourent quant à elles la médaille d’argent, après une belle bataille en finale contre une équipe de Saint-Jean-sur-Richelieu.

C’est le seul match que les filles auront échappé durant ce tournoi, présenté à Drummondville.

Le Vert et Or benjamin féminin a gagné la finale consolation du tournoi de basketball.

Ça grouille à Trois-Rivières
Par ailleurs, quatre écoles de la région recevaient autant de finales provinciales dans deux sports différents en fin de semaine.

Le Séminaire Saint-Joseph et l’Académie les Estacades accueillaient le tournoi benjamin de basketball, alors que Chavigny présentait le volleyball juvénile féminin et l’école La Découverte de Saint-Léonard-d’Aston, le juvénile masculin.

Le meilleur résultat enregistré par une équipe de la région appartient au Vert et Or benjamin masculin, sixième. Les filles ont gagné la finale consolation de leur catégorie.

À noter que les Lions juvéniles de Chavigny ont perdu en quarts de finale au volleyball, au terme d’un bon tournoi à la maison.

Le directeur général du Réseau du sport étudiant de la Mauricie, Sean Cannon, était emballé dimanche soir.

Chez les cadets, le Vert et Or a mérité la médaille de bronze en division 1, la semaine dernière.

«On a vécu de très beaux tournois. Les équipes de bénévoles sont efficaces sur tous les sites. Il nous en reste encore un à organiser!»

En effet, le Championnat provincial scolaire de cheerleading se tiendra au Colisée de Trois-Rivières le week-end prochain.