Meilleur marqueur de l’équipe en saison, Zachary Bolduc a fait honneur à sa réputation.

Les Estacades, de justesse!

TROIS-RIVIÈRES — Zachary Bolduc a libéré une tonne de pression des épaules des Estacades, lundi soir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins. Le meilleur marqueur des Trifluviens en saison régulière a permis à son équipe d’accéder au deuxième tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA, en inscrivant le but vainqueur en prolongation du cinquième et ultime match face au Rousseau-Royal de Laval-Montréal.

Bien posté à l’embouchure du filet, Bolduc a accepté une belle remise d’Anthony Bédard pour semer l’hystérie dans les gradins, grâce à une victoire de 3-2 chèrement acquise devant 596 spectateurs. «On avait hâte que la rondelle rentre! Il y avait beaucoup de monde devant le filet et dès que j’ai vu la rondelle apparaître, j’ai tapé dessus!», a lancé le héros du match à sa sortie du vestiaire. «Ça aurait été décevant de perdre cette série-là. On est pas mal contents d’avoir trouvé une façon de gagner. On va devoir être encore meilleurs de match en match pour la suite des séries.»

Comme ce fut le cas depuis le début de cette série, les Estacades se sont butés à de nombreuses reprises au gardien Francesco Lapenna, vedette incontestée de cette confrontation. En cinq duels, le portier du Rousseau-Royal a été bombardé de 218 lancers et n’a cédé que 14 fois pour un taux d’efficacité remarquable de ,936!

«C’est un soulagement, a d’abord laissé tomber l’entraîneur Frédéric Lavoie. Je ne voulais pas que le rendement du gardien adverse devienne une excuse pour nous. Je souhaitais qu’on trouve des façons de le déjouer. On a livré un autre très bel effort d’équipe et ce sont les gars des grandes occasions cette saison qui ont réussi le but gagnant. Je ne suis pas surpris que ce soit eux qui aient marqué ce gros but.»

Lavoie levait également son chapeau à ses rivaux qui ont offert une féroce opposition. «Ç’a été une série émotive, mais pas nécessairement une guerre de tranchées. Ce sont deux équipes qui se respectent qui se sont affrontées. Ils ont bien défendu tout au long de la série. L’adversité vécue dans cette série va certainement faire de nous une meilleure équipe pour la suite.»

Martin brise la glace

Les Estacades ont amorcé cette rencontre ultime du bon pied en ouvrant la marque dès la 11e minute de jeu. Étienne Martin a choisi le bon moment pour marquer son premier but en 22 matchs dans l’uniforme trifluvien, à la suite du travail acharné de ses coéquipiers Bolduc et Zachary Gravel.

Les Estacades étaient heureux et soulagés de confirmer leur présence en deuxième ronde.

Les réjouissances ont cependant été de courte durée pour locaux qui ont vu leurs rivaux répliquer deux fois avant la fin de la période. À chaque occasion, un joueur des Estacades était assis au banc des pénalités. Ainsi, malgré un avantage de 11-4 au chapitre des lancers, les Estacades ont retraité au vestiaire en retard.

Après avoir cogné à la porte des rivaux à plusieurs reprises sans succès, les Estacades ont bénéficié d’un coup de chance pour créer l’égalité en deuxième période. Au terme d’un avantage numérique efficace, Alexandre Parent a vu sa passe vers l’enclave être redirigée par un patin avant de terminer sa route au fond du filet.

En troisième, les Estacades ont eu quelques occasions en or de se sauver avec la victoire, notamment lors de deux attaques massives au cours desquelles ils ont habilement contrôlé le jeu sans pour autant parvenir à faire scintiller la lumière rouge.

Heureusement pour les locaux, leur patience aura enfin été récompensée par la touche finale de Bolduc en surtemps.

Dans le vestiaire visiteur, l’entraîneur Joey Bucci saluait l’effort de sa bande qui a su donner du fil à retordre pendant cinq matchs à une équipe qui avait amassé 37 points de plus au classement. «Je suis très fier de notre groupe. On avait un très gros défi devant nous et les gars se sont battus jusqu’à la fin contre une équipe très acharnée», a-t-il résumé, en prenant bien soin de souligner l’apport inestimable de son homme masqué.

«Franky a été notre meilleur joueur de la série. Beaucoup de mérite lui revient pour notre parcours.»

Les Estacades amorceront leur série quart de finale des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari, vendredi soir au CSAD face aux Lions de Lac-St-Louis.