Miguël Tourigny a connu un fort match face aux Cantonniers.

Les Estacades, avec style

TROIS-RIVIÈRES — Les entraîneurs des Estacades avaient hâte de voir leurs protégés se frotter aux meilleures équipes de la ligue. Après avoir soutiré un point à Lévis face à un club invaincu dimanche, les Trifluviens ont vaincu les Cantonniers de Magog 4-1, mercredi à domicile.

Ce n’était rien de moins qu’une reprise de la dernière finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Cette fois, les Estacades ont eu le meilleur.

La recrue de 15 ans Zachary Bolduc de Shawinigan (1-2) ainsi que le défenseur Miguël Tourigny (0-3) ont participé à trois des quatre buts. Zachary Gravel, Anthony Bédard et Nicholas Beauvilliers, celui-ci dans un filet désert, ont été les autres marqueurs des Estacades, sans pitié sur le plan de la robustesse.

«On veut la rondelle, les gars sont pesants dans leurs batailles. J’aime qu’on gagne souvent la possession», remarque l’entraîneur-chef Frédéric Lavoie, privé de deux de ses défenseurs réguliers (Philippe Blanchet et Antoine Desrochers) et de Tomy St-Amand.

Dans les circonstances, concéder leur première défaite en temps réglementaire aux Cantonniers s’avère un exploit, d’autant plus que cette équipe mise de nouveau cette année sur plusieurs bons joueurs de 15 ans.

«Après avoir chauffé Lévis en plus», rappelle Lavoie. «C’est une belle victoire. Bolduc méritait sa première étoile, il a créé de nombreuses chances à l’attaque. Quant à Tourigny, il a laissé une forte impression au camp de l’Armada dans le junior majeur et on connaît sa valeur.»

Dans le vestiaire des Estacades, la bonne humeur était palpable. Tourigny figurait justement parmi les acteurs du printemps passé des Estacades qui avaient assisté, impuissants, au couronnement des Cantonniers sur la glace du Complexe sportif Alphonse-Desjardins, au terme d’un balayage en quatre parties. Ils devaient s’incliner plus tard en finale nationale de la Coupe Telus.

«Ç’a été difficile d’encaisser la défaite à Lévis dimanche, mais nous sommes revenus forts. Il y a clairement une rivalité entre Magog et Trois-Rivières. Je viens de Victoriaville et je connais plusieurs gars de l’autre côté, nos territoires se touchent alors ça donne de bons matchs. On a été physiques ce soir, Beauvilliers et [Tommy] Luneau ont montré l’exemple», relate le numéro 79.

Les Estacades (10-3-2) seront encore confrontés à d’excellentes équipes d’ici à dimanche. Ils retourneront d’abord à Lévis (16-0) vendredi, avant de recevoir, deux jours plus tard, le Séminaire Saint-François (11-4).

Carnet de notes

Auteur de 18 arrêts, Alexis Giroux a mérité la victoire devant le filet des Estacades, tandis que la défaite est allée au dossier d’Olivier Adam. Il s’agissait d’un rare duel entre deux gardiens droitiers...

Parlant de droitiers, les Estacades ont souvent eu de la difficulté à dénicher des défenseurs de ce type. Ils en avaient quatre sur la glace mercredi...

Le fils de l’ex-défenseur de la LNH Stéphane Robidas, Justin, a obtenu une passe sur le seul but des siens...

Le vieux logo de NRJ, au centre de la patinoire du CSAD, serait dû pour être changé, s’entendent pour dire plusieurs habitués de l’endroit.