Pendant qu’Adam Russo stoppait plus de 40 lancers, le gardien des Draveurs Maxime Clermont n’a pas été en mesure de freiner le Cool FM, qui a percé sa muraille à quatre reprises sur 20 tentatives.

Les Draveurs se butent à Russo

Trois-Rivières — Un refrain bien connu a résonné au Colisée de Trois-Rivières vendredi soir alors que les Draveurs ont peiné à déjouer le gardien adverse. Malgré 44 lancers sur Adam Russo, les locaux ont quitté la patinoire en ruminant une défaite de 4-3 face au Cool FM de Saint-Georges.

Pour la troupe de l’entraîneur Alain Côté, ce revers fait doublement mal au classement puisque Saint-Georges jouit maintenant d’une priorité de six points au cinquième rang de la Ligue nord-américaine de hockey.

Au bout du compte, ce sont un mauvais début et une mauvaise fin de première période qui auront coûté le match aux locaux. Jean-Sébastien Bérubé a marqué alors que le match n’était vieux que de 15 secondes. Puis, en fin d’engagement, pendant un avantage numérique trifluvien, Kevin Cloutier a pris la défensive par surprise pour s’échapper depuis son territoire et faire 2-0 avec 7 secondes à écouler.

Ensuite, les Draveurs ont été en mesure de reprendre le rythme du match grâce à une parade sans fin des joueurs du Cool FM au banc des pénalités. Malgré un seul but sur l’attaque à cinq, ils ont néanmoins réussi à créer l’égalité. Cependant, avec moins de 8 minutes à écouler en troisième, Jonathan Laberge a enfilé le but vainqueur à l’aide d’un tir voilé parfait, au grand désespoir des 680 partisans.

«C’est l’histoire de notre saison. On les a doublés au nombre de lancers... on a eu de bonnes chances de marquer, mais je trouve que notre avantage numérique était un peu trop fancy», a commenté l’entraîneur Alain Côté, qui a vu Marco Charpentier, Étienne Archambault et Francis Desrosiers marquer pour son équipe.

Dans le vestiaire visiteur, l’entraîneur Mario Roy se mordait les lèvres pour ne pas recevoir d’amende du commissaire Richard Martel. Visiblement, il n’était pas impressionné du travaillé des hommes rayés. «Je n’en reviens pas de ce que j’ai vu ce soir. Ils ont eu droit à une pratique de power play et nous une pratique de désavantage numérique. Il y a des gens qui sont chargés de les superviser, je vais les laisser faire leur travail.»

LES ESTACADES GARDENT LE CAP
Au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, les Estacades de Trois-Rivières ont conservé leurs chances de terminer au premier rang de la division Coop Fédérée en signant une victoire de 3-1 face aux Élites de Jonquière. Les Trifluviens ont complété leur calendrier régulier avec 75 points au classement, devant le Blizzard du Séminaire Saint-François (74 points, 1 match à jouer) et les Chevaliers de Lévis (69 points, 2 matchs à jouer.) Jérémy Michaud, Zachary Massicotte et Mavrik Bourque ont marqué dans la victoire tandis que William Grimard a empoché sa 12e victoire en 20 matchs.

Les Patriotes concluent avec une défaite
La saison des Patriotes a pris fin sur une note amère, avec une quatrième défaite consécutive. Les hommes de Marc-Étienne Hubert ont perdu 4-2 contre les Ravens de Carleton, à Ottawa.

Élie Bérubé et Alexandre Leclerc ont marqué dans cette cause perdante. Si les Paladins du Collège militaire royal décrochent un point sur une possibilité de quatre en fin de semaine, les représentants de l’UQTR termineront la campagne au dernier rang de la Ligue de l’Ontario.