Mathieu Guertin a inscrit un tour du chapeau dans la victoire.

Les Draveurs dans le siège du conducteur

Trois-Rivières — Surprise, c’est assis dans le siège du conducteur que les Draveurs vont retrouver leurs partisans samedi après-midi. Les hommes d’Alain Côté ont pris les devants 2-1 dans la série quatre de sept qui les oppose aux Éperviers en s’imposant 5-2 à Sorel vendredi soir.

Malgré une foule de plus 2000 amateurs réunis au Colisée Cardin, les Draveurs ont inscrit les trois premiers filets du match pour prendre le contrôle de la soirée. Les Éperviers ont alors tenté une remontée mais les visiteurs ont toujours gardé aux moins deux buts d’écart.

Mathieu Guertin a été la vedette incontestée de la rencontre, lui qui a inscrit un truc du chapeau. Entre les poteaux, Maxime Clermont s’est lui aussi mis en évidence en livrant 44 arrêts. De leur côté, les Draveurs ont été extrêmement opportunistes, en extrayant cinq buts d’une récolte de 22 tirs aux dépens de Karel St-Laurent et Marco Cousineau.

«Pour gagner face aux Éperviers, il faut suivre un plan de match simple et trouver une façon d’être opportuniste. C’est exactement ce qui s’est passé ce soir», souriait Côté, fier de sa bande. «Tôt dans le match, on a réussi à tuer un long désavantage numérique de deux hommes face à un très gros jeu de puissance. Puis nous avons marqué peu de temps après. Ce fut la clé de la soirée à mon avis.»

Côté ne veut pas trop s’avancer si les Éperviers peuvent être ébranlés à la suite de ce deuxième revers d’affilée. Il confie par contre diriger en ce moment une équipe gonflée à bloc. «Bien des gens croyaient qu’on allait se faire balayer. Nous, on a toujours cru en nos chances. On a deux victoires en banque, dont une à Sorel. On savait qu’il en fallait au moins une à Sorel pour gagner. Maintenant, il faut continuer à cogner sur le clou», imageait Côté, dont la troupe est au courant des efforts des partisans pour tenter de garnir davantage les gradins. «C’est un effort qui est très apprécié des joueurs. C’est une petite motivation de plus, c’est sûr.»

Les deux équipes se retrouvent à 15 h samedi au Colisée de Trois-Rivières pour le quatrième duel de la série.