Nathan Landry sera sur la butte pour les Aigles vendredi soir.

Les Diamants, un gros défi pour les Aigles

Le chapeau de négligé fait souvent le bonheur des entraîneurs. À Trois-Rivières dans le baseball junior, voilà un petit atout psychologique qui n'a pas souvent été utilisé par les Aigles.
Pour les prochains jours par contre, la bande à Jean-Philippe Lemay peut endosser pleinement cette étiquette puisqu'elle va en découdre en quarts de finale avec les Diamants de Québec, champions de la saison régulière.
«Le rôle de négligé, on n'est pas habitué à ça avec les Aigles. Mais cette fois, c'est différent, on affronte toute une machine de baseball. On arrive sans complexe, mais sans pression aussi. En première ronde, on voulait se venger de Charlesbourg pour notre défaite de l'an dernier. En ce moment, tout ce qu'on souhaite, c'est de continuer à jouer avec une belle énergie. On verra ce qui va se produire», affirme Jean-Philippe Lemay.
Les Diamants ont beau être favoris, ils n'ont gagné que quatre matchs de plus que les Aigles durant l'été. Lemay l'avoue lui-même, son équipe aurait même fait mieux si elle avait mieux géré un passage à vide en juillet.
«On a dû composer avec plusieurs absents en raison du travail, ce fut difficile pendant un bout de temps et il y a eu un impact direct sur le classement. C'est correct, ça fait partie du jeu. On sait par contre que nous avons les éléments pour rivaliser avec Québec. Tout en étant conscients du gros défi devant nous, nous l'attaquons avec confiance.»
Cette confiance s'est bâtie au fil des dernières semaines. Les Aigles ont terminé la saison régulière en force et ils ont balayé Charlesbourg en première ronde. Difficile d'arriver avec plus de momentum! 
«On a eu droit à quelques jours de congé, ils ont fait du bien. Du gros baseball nous attend. Ça risque d'être très intéressant.»
La recette des Diamants est simple. Leurs lanceurs sont dominants et en offensive, les représentants de la Vieille Capitale sont très agressifs. Lemay a une bonne idée où cette série va donc se jouer.
«La clé, c'est notre défensive. Il faut bloquer leur course sur les buts. À la dernière période de transactions, nous avons obtenu Chris Stanford en fonction d'une série face à Québec. C'est un receveur qui excelle défensivement. Il a 22 ans, il est mature et prêt à ce défi. Il est un atout important dans notre jeu», dévoile Lemay. 
«Francis Désilets aura lui aussi un rôle de leader. Il a été notre bougie d'allumage contre Charlesbourg. Comme Stanford, c'est un leader à maturité.»
Les Aigles vont déléguer la recrue Nathan Landry pour le premier match de cette série quatre de sept qui sera présenté au Stade Stéréo Plus. 
«On y va avec de l'audace en partant! Il nous a donné de grosses performances récemment. De façon générale, nos jeunes sont inspirés depuis un bout de temps, c'est l'fun de les voir aller.»