Les Diablos du Cégep de Trois-Rivières affrontent les Filons du Cégep de Saint-Hyacinthe samedi soir au Stade des Diablos.

Les Diablos tenteront de renouer avec la victoire

Trois-Rivières — Après avoir subi la défaite aux mains du Noir et Or du Collège de Valleyfield le week-end dernier, les Diablos football du Cégep de Trois-Rivières (2-1) comptent bien renouer avec la victoire samedi alors qu’ils affrontent les Filons du Cégep de Thetford (2-2). Imposants physiquement et préconisant une attaque au sol robuste, les Filons devraient offrir une bonne opposition à l’équipe trifluvienne.

L’entraîneur-chef des Diablos, François Dussault, s’attend à «un très grand match» samedi soir, alors que les Filons ont remporté un duel très serré la semaine passée contre le Cégep Édouard-Montpetit par la marque de 20-19.

«La première chose qu’on doit faire c’est corriger les choses que nous n’avons pas faites lors du dernier match», affirme François Dussault. «Thetford est une équipe qui est très grosse physiquement. Ils sont imposants avec leur jeu au sol et la défensive exerce beaucoup de pression.»

Lors des matchs précédents cette saison, les Filons ont utilisé en situation de court gain une formation à deux receveurs rapprochés et quatre porteurs de ballon. Et deux de ces porteurs sont des joueurs de ligne, avec le gabarit que cela implique. Les bloqueurs sont donc très nombreux à ouvrir le chemin pour le quart arrière qui porte alors le ballon. Peu orthodoxe, cette stratégie entraîne des batailles ardues pour les joueurs de lignes défensives et les secondeurs de ligne.

«Ils sont gros à toutes les positions. C’est sûrement la plus grosse équipe physiquement de la ligue», renchérit Dussault.

Les entraîneurs des Diablos devront adapter leur défensive pour faire face aux changements de stratégie des Filons. «Quand tu vois 1200 livres embarquer sur le terrain, la stratégie est d’opposer des joueurs au gabarit similaire», précise François Dussault qui avoue que les joueurs de lignes devraient encore avoir une grosse soirée de travail.

«Lors des trois dernières semaines, nos joueurs de ligne ont été très sollicités. On a vraiment fait face à de grosses lignes.»

Lors du dernier match des Diablos, l’attaque a subi trois interceptions. Bien qu’ils ne résument pas à eux seuls la rencontre, ces revirements ont fait mal aux hommes de François Dussault. «C’est sûr et certain que ces trois revirements n’aident pas, alors que nous en avions eu seulement un lors des deux premiers matchs. Je ne pense pas que c’est l’histoire du match. Ç’a été par moment manque de concentration et de discipline», soutient Dussault.

«On a regardé le match et on a apporté des correctifs. Nous avons tourné la page et sommes maintenant très concentrés sur nos prochains adversaires. Et c’est une excellente équipe.»

Trois-Rivières et Thetford croiseront le fer dès 19 h 30 au Stade des Diablos.

Les Électriks en action

Les Électriks du Cégep de Shawinigan (0-3), qui évoluent en division 3, seront à Saint-Hyacinthe samedi soir pour affronter les Lauréats (4-0). Les Shawiniganais, actuellement au dernier rang du classement, se mesurent à l’équipe qui trône actuellement au sommet. Le match est prévu à 19 h.