La jeune équipe des Diablos connaît un début de saison en dents de scie, en première division de basketball collégial.

Les Diablos en quête d’identité

Trois-Rivières — Une défaite contre les Cheetahs de Vanier, suivie d’une victoire contre les Lynx d’Édouard-Montpetit. Les Diablos de Trois-Rivières sont difficiles à suivre cet automne, en première division du réseau collégial de basketball féminin.

De l’aveu même de l’entraîneur Faisal Docter, ses protégées sont à la recherche de leur identité. Avec une formation très jeune, il doit apprendre à composer avec les hauts et les bas de son équipe.

Vendredi soir, c’est face aux puissantes Nomades de Montmorency que les Diablos tenteront de bâtir sur leur lancée du dernier match. Une commande costaude pour un groupe encore fragile, en ce dernier match local avant la pause des Fêtes.

«Ce n’est jamais facile contre Montmorency. Mais pour l’instant, on ne se soucie pas de l’équipe qu’on affronte. On se concentre sur nous pour trouver notre identité. Il faut s’assurer d’avoir du plaisir à jouer et offrir un effort constant. Mais on a tellement une jeune équipe, ce n’est pas toujours évident», indique celui dont l’équipe montre un rendement de deux victoires contre quatre défaites.

«On a tellement eu un mauvais match à Vanier. Heureusement, les filles ont montré du caractère dans le match suivant. Je pense qu’on a tourné le coin pour aller dans la bonne direction. On doit afficher cette attitude pour le reste de l’année.»

Le coup d’envoi sera donné à 19 h au gymnase du pavillon des Sciences du Cégep.