François Dussault demandera à ses joueurs une meilleure constance que par les saisons passées, cet automne en deuxième division du réseau collégial.

Les Diablos en quête de constance

TROIS-RIVIÈRES — En général satisfait du rendement des Diablos au cours des deux dernières saisons, François Dussault souhaite voir plus de constance en 2018. Ses protégés auront l’occasion d’en faire une première démonstration, samedi alors qu’ils accueilleront les Filons du Cégep de Thetford au Stade Diablos (19 h 30).

Depuis son arrivée à la barre du programme football du Cégep, l’équipe a connu une intéressante progression. En 2016, les Rouges ont d’abord renoué avec les éliminatoires de fin de saison. Puis, l’an dernier, ils ont signé leur première campagne gagnante (5 victoires, 3 défaites) depuis 2007.

À l’aube de sa troisième saison à la tête des Diablos, Dussault veut d’abord un effort plus égal de ses équipiers, match après match, avant même de songer aux résultats. «L’an dernier, un soir on pouvait compétitionner et battre les champions. Puis, l’autre soir, on se faisait malmener par une autre équipe moins forte. On doit trouver une façon de réduire l’écart entre les défaites écrasantes et les victoires à l’arraché.»

Une troupe équilibrée
Pour l’épauler dans mission de constance, le Diable en chef misera sur le quart-arrière Charles Cossette et le porteur de ballon Michaël Morin à l’attaque tandis que Guillaume Beaulac et Félix Simoneau guideront les destinées de la défensive.

S’il pouvait miser sur un monstre à trois têtes pour le jeu au sol l’an dernier, avec Morin, Patrice Gemme et Félix Léger, Dussault n’aura pas ce luxe cette saison alors que Morin devra prendre la majeure partie des bouchées offensives. «On a un super mélange entre les vétérans et les plus jeunes. Cette année, nos jeunes sont très compétitifs. On va offrir une attaque très diversifiée. Puis, en défensive, on va être très rapides et très mobiles. En plus on est très matures sur la ligne défensive», s’encourage Dussault.

Les Diablos sont toujours en quête d’un premier Bol d’Or en 12 ans. Leur dernier triomphe remonte à l’automne 2006 alors qu’ils avaient été couronnés sur le terrain du Stade Diablos, dans un gain de 44-7 face aux Lynx du Cégep Édouard-Montpetit.

Pas question de rêver de Bol d’Or pour l’instant, rappelle le pilote.

À travers la division 2 du circuit collégial, Dussault s’attend encore à de fortes oppositions de la part du Noir et Or du Collège de Valleyfield (champion en titre) et des Islanders du Collège John-Abbott. De plus, il ne faut pas écarter du peloton de tête les Nomades du Collège Montmorency, qui ont été rétrogradés de la première division. À l’inverse, les Nordiques du Collège Lionel-Groulx ont été promus au niveau supérieur. «On a la chance d’évoluer dans la division la plus intéressante dans le tout le football québécois, tous les niveaux confondus, en terme de parité. Tout le monde peut battre n’importe qui. C’est pourquoi c’est important d’y aller un match à la fois.»

Les Électriks à Rimouski
Pendant ce temps, les Électriks du Collège Shawinigan vont entamer leur saison du côté de Rimouski alors qu’ils se frotteront aux Pionniers, samedi à 19 h, dans un match de troisième division. L’an dernier, les Shawiniganais avaient conclu le calendrier avec huit défaites en autant de sorties.