La couverture des Cavaliers du Collège Champlain-Saint-Lambert était très serrée sur la meneuse des Diablos Carrie-Ann Auger mardi soir. Ça ne l'a pas empêchée d'inscrire 24 points pour mener son équipe à un gain de 72-66.

Les Diablos en demi-finale

Les Diablos ont eu chaud, mais ont tout de même réussi à remporter leur laissez-passer pour le Championnat provincial de basketball collégial division 1. Devant leurs partisans mardi soir, les Trifluviennes ont renversé les Cavaliers du Collège Champlain-Saint-Lambert 72-66 dans une véritable guerre de tranchées.
Dès le début du match, les Cavaliers ont démontré aux Diablos qu'elles n'étaient pas venues au Cégep de Trois-Rivières en touristes. Les Bleues ont rapidement pris les devants avec une courte avance, certes, mais qui a semblé insurmontable durant toute la première demie. Les Diablos tentaient tant bien que mal de revenir dans le match, mais ont tout de même retraité au vestiaire en retard 42-36 à la demie. 
Heureusement, l'histoire a été bien différente à leur retour sur le parquet. Transportées par leurs vétéranes et par le discours de leur entraîneur Faisal Docter, les Diables rouges ont montré un tout nouveau visage et n'ont pas mis de temps à prendre les devants au troisième quart, avant de ne plus jamais regarder en arrière. 
«Moi comme joueur, j'ai des regrets... Et comme coach, ce n'est pas ça que je veux pour mes joueuses. C'est juste ça que j'ai dit aux filles, raconte Docter. Si tu donnes tout sur le terrain, tu peux vivre avec toi-même et les filles ont décidé de tout donner. Carrie-Ann Auger et Charlie Guillemette ont été incroyables ce soir. Les filles qui devaient se lever l'ont fait.»
Le pilote des Diablos ne s'en cache pas, la foule a grandement aidé son club à remporter ce match. Au milieu du troisième quart alors qu'on sentait déjà que le vent avait tourné en faveur des Rouges, un groupe de partisans a joué un bien vilain tour à l'équipe visiteuse.
Avec 10 secondes à faire au chronomètre des tirs, les partisans ont commencé un faux décompte et une joueuse des Cavaliers est littéralement tombée dans le panneau. Avec 4 secondes à faire au chronomètre, elle a tout simplement arrêté de jouer pensant que le temps était écoulé. Les Diablos ont ainsi repris contrôle du ballon sous les applaudissements nourris de la foule.
«Avec nos spectateurs, chez nous, ç'a fait la différence. Juste le jeu raté sur le chronomètre de tirs qu'ils ont causé, c'était très drôle. Ils nous ont vraiment aidés ce soir», lance l'entraîneur-chef.
Fidèle à son habitude, la meneuse Carrie-Ann Auger a été la joueuse la plus productive de la rencontre avec 24 points. Sa coéquipière Charlie Guillemette a elle aussi joué un match inspiré avec une récolte de 16 points.
Les Diablos ont maintenant rendez-vous avec les Blues du Collège Dawson, samedi au Cégep de Sainte-Foy, en demi-finale du Championnat provincial.