Faisal Docter

Les Diablos doivent rebondir

Le défi semblait impossible pour les Diablos la semaine dernière face au Collège Montmorency. Il l’était en effet. Après avoir subi une cuisante défaite de 62-36, il est clair qu’il reste beaucoup d’aspects à peaufiner chez les Rouges en basket-ball.

Le pilote Faisal Docter n’a pas hésité à prendre le blâme pour cette première sortie, qui était tout de même face à l’un des meilleurs programmes au Canada.

«Nous avons connu un bon départ, je pense que Momo dormait un peu. Mais par la suite, nous avons paniqué. C’est de ma faute, je n’ai pas préparé les filles pour faire face à une telle pression. Nous avons encore du travail à faire.»

Avec sept recrues dans sa formation, les automatismes ne sont pas encore installés chez les Diablos. Docter dit avoir bien aimé l’effort fourni par Meredith Bélanger et par Justine Laneuville, même si elle a trop souvent été placée dans des situations difficiles par ses coéquipières. Le défi ne sera pas plus facile vendredi soir alors que les Diablos seront de nouveau sur la route pour se mesurer aux Chevaliers de Champlain-St-Lambert.

«La défaite n’est pas une mauvaise chose parce que c’était à Momo. C’est une claque dans la face et maintenant, c’est à nous de décider ce qu’on va faire avec ça. Cette semaine aux pratiques, j’ai vu la différence chez les filles qui savent que leur préparation doit être meilleure. Elles y ont mis du cœur parce qu’elles savent qu’elles ne peuvent pas se comporter comme ça.»