Avec plusieurs formations à leurs trousses, les Broncos de Denver n'ont plus beaucoup de marge de manoeuvre dans leur course vers les éliminatoires.

Les Cowboys, les Seahawks... et les autres

CHRONIQUE // Amateurs de football, à vos divans, la folie de fin de saison bat son plein dans la NFL!
À sept semaines du 51e Super Bowl, qui sera présenté à Houston au Texas, les Cowboys de Dallas et les Seahawks de Seattle sont les deux seuls prétendants à avoir leur billet en poche pour le tournoi éliminatoire de fin de saison.
À ce groupe, on peut ajouter sans avoir peur de se tromper, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre - qui étonnent sans Rob Gronkowski - les Chiefs de Kansas City et les Raiders d'Oakland. Ça prendrait une catastrophe pour qu'ils ne soient pas parmi les 12 équipes qualifiées.
Derrière ce quintette, une lutte de tous les instants se dessine jusqu'au dernier dimanche de la saison régulière programmé le 1er janvier. Le portrait est à un tel point corsé que les champions en titre du trophée Vince-Lombardi, les Broncos de Denver, sont menacés d'être exclus. La bande à Gary Kubiak a échappé des matchs cruciaux au cours des dernières semaines et elle doit se retrousser les manches si elle veut accéder aux éliminatoires. Le reste du calendrier ne sera d'ailleurs pas de la tarte (Patriots, Chiefs, Raiders).
Pendant ce temps, les Steelers de Pittsburgh et les Ravens de Baltimore bataillent pour le titre de la section Nord et possiblement une place de meilleur deuxième. À travers tout ça, les Dolphins de Miami continuent de s'accrocher à l'espoir de jouer du football éliminatoire. Ça se bouscule pour le dernier laissez-passer de meilleur deuxième.
Dans la pauvre section Sud de l'Américaine, les Texans sont aux commandes. Leurs succès au sein de leur section leur offrent un léger coussin. Mais encore doivent-ils gagner quelques matchs d'ici les trois prochains dimanches. Forts de leur victoire contre Denver, les jeunes Titans du Tennessee soufflent dans leur cou.
Irrésistibles, les Packers?
Dans le Nord de la Nationale, les Lions de Detroit font tourner les têtes. Mais peut-on vraiment considérer parmi les favoris une équipe qui a eu besoin de 7 remontées au quatrième quart ou en prolongation - un record de la NFL - pour signer 9 victoires? Avec New York (Giants), Dallas et Green Bay au menu, une place dans le tableau éliminatoire est loin d'être dans la poche!
Derrière eux, deux équipes aux rythmes opposés bataillent pour accéder aux éliminatoires. Si le titre de section apparaît fort improbable, une place comme meilleur deuxième est accessible pour les Vikings du Minnesota et les Packers de Green Bay.
Au Minnesota, après cinq victoires pour ouvrir le calendrier, c'est la chute libre avec deux gains à leurs sept derniers matchs. À l'inverse, depuis qu'ils sont acculés au pied du mur, Aaron Rodgers et les Packers ont repris vie. Les deux équipes ont le plateau de 10 victoires dans la mire, mais auront aussi besoin d'un peu d'aide afin de ralentir une équipe parmi les Falcons, les Buccaneers et les Giants.
Plus à l'ouest, même s'ils ont été les premiers à se qualifier, les Cowboys doivent regarder par-dessus leur épaule. Les Giants arrivent à vive allure et une égalité propulserait les New-yorkais en tête en raison du dossier entre les deux équipes cette saison.
Ça s'annonce un peu plus tranquille pour les Seahawks qui ne peuvent être dépassés au sommet de la section Ouest. On peut tout de même compter sur Pete Carroll pour garder la pédale au plancher, dans l'espoir d'obtenir un laissez-passer au premier tour.
Autant le portrait paraît au coude à coude à l'aube du 15e dimanche d'activités, autant on pourrait avoir un aperçu beaucoup plus clair dès lundi. Une défaite inopportune ou une victoire surprise pourrait départager quelques équipes... ou encore rendre la lutte encore plus savoureuse!
Affrontements à surveiller - 15e semaine
LIONS (9-4) C. GIANTS (9-4)
Une autre fin de match spectaculaire en vue pour les Lions? Avec les Packers qui essayent de rester en vie, Matthew Stafford et sa bande doivent maintenir leur essoufflant rythme. Quant aux Giants, ils doivent aligner les victoires s'ils espèrent rattraper les Cowboys au sommet de la section Est de la Nationale. Sans faire de bruit, le groupe d'Eli Manning connaît une excellente saison et pourrait causer des dégâts, en janvier.
Dimanche 13 h, au MetLife Stadium de New York
PATs (11-2) C. BRONCOS (8-5)
Les champions en titre du Super Bowl, les Broncos de Denver, sont sur la corde raide. Au plus fort de la lutte pour les éliminatoires, Denver peut difficilement se permettre de perdre ce difficile défi.
Considérant l'historique entre les deux formations - surtout leur élimination lors des éliminatoires de 2015 - il y a fort à parier que les Patriots voudront enfoncer un clou supplémentaire dans le cercueil de leurs grands rivaux.
Dimanche 16 h 25, au Sports Authority Field Stadium de Mile High
BUCS (8-5) C. COWBOYS (11-2)
Sous les réflecteurs du match du dimanche soir, les jeunes Buccaneers auront l'occasion de briller face aux chouchous de l'Amérique, co-détenteurs du meilleur dossier de la NFL.
Tampa Bay est engagé dans une lutte à finir avec les Falcons d'Atlanta tandis que les Cowboys doivent garder le pied sur l'accélérateur pour garder le haut du pavé dans l'est de la Nationale.
Dimanche 20 h 30 au AT&T Stadium de Dallas
N.B.: Tellement de rencontres seront importantes pour l'issue du tableau éliminatoire qu'elles devraient pratiquement toutes se retrouver dans les duels à surveiller. Chose certaine, peu importe quel affrontement vous décidez de regarder, tâchez de rester bien loin des Saints contre les Cardinals ainsi que les Browns contre les Bills!