Le Canadien a remporté huit matchs sur 11 depuis que Claude Julien a remplacé Michel Therrien à la barre de l'équipe.

Les changements d'entraîneurs ont été payants

Changez d'entraîneur, montez au classement. Cette formule a pratiquement fonctionné sans exception dans la Ligue nationale de hockey cette saison. Cinq équipes ont jusqu'ici changé d'entraîneur et dans une certaine mesure, elles ont toutes vu des améliorations.
Le Canadien de Montréal a été la plus récente à effectuer ce changement, remplaçant Michel Therrien par Claude Julien à la mi-février. Il a depuis remporté huit matchs sur 11 et maintenu sa faible avance au sommet de la section Atlantique. Ce qui a le plus changé? Carey Price, fumant avec un taux d'efficacité de ,952 depuis.
L'ancienne équipe de Julien, les Bruins de Boston, a pendant ce temps connu une excellente période sous les ordres de Bruce Cassidy, avec 10 victoires en 13 rencontres avant le duel de lundi soir, à Vancouver. Tuukka Rask a retrouvé sa forme d'antan et les Bruins marquent à profusion depuis l'arrivée de Cassidy.
Les Islanders de New York connaissent des succès semblables sous Doug Weight (15-7-3). John Tavares produit à un rythme d'un point par match sous les ordres de son ex-coéquipier, aidé par les contributions améliorées d'Anders Lee, Josh Bailey, Ryan Strome et Andrew Ladd, qui a marqué 11 buts en 22 rencontres depuis le congédiement de Jack Capuano à la mi-janvier.
Les Blues de St. Louis ont aussi de bons moments depuis que Mike Yeo a pris l'équipe en charge, comme en fait foi leur fiche de 11-6-0 avant leur match de lundi, contre les Kings de Los Angeles. La surprise de ce côté vient de l'excellente tenue de Jake Allen et Carter Hutton, qui composaient la pire paire de gradiens du circuit quand Ken Hitchcock a été congédié le 1er février.
Les Panthers de la Floride ont été les premiers à changer d'entraîneur, quand le directeur général Tom Rowe a remplacé Gerard Gallant après 22 matchs. Comme Rowe l'espérait, les unités spéciales des Panthers ont été plus efficaces depuis. Mais ce changement d'entraîneur n'a pas apporté les succès escomptés au classement: les Panthers glissent peu à peu dans la course aux séries dans l'Est. Ils sont à sept points et quatre rangs de la dernière place donnant accès aux éliminatoires avant les rencontres de lundi.
- - -
Holtby est humain
Braden Holtby a finalement perdu un match en temps réglementaire la semaine dernière. Il s'agissait du premier revers en 60 minutes pour le tenant du trophée Vézina depuis le 27 décembre, une séquence de plus de deux mois. Holtby a compilé une fiche de 19-0-2 avec cinq jeux blancs et un taux d'efficacité de ,946 au cours de cette période.
- - -
L'air du Minnesota
Eric Staal est un joueur transformé depuis qu'il s'est joint au Wild du Minnesota. En 83 rencontres la saison passée avec les Hurricanes de la Caroline et les Rangers de New York, Staal avait inscrit 39 points, dont 13 buts. Cette saison, en 67 matchs, il a déjà engrangé 52 points, dont 22 buts.
Il n'y a pas que Staal pour qui l'air du Minnesota semble faire du bien cette saison. Son coéquipier Mikael Granlund connaît une année d'éclosion: il a déjà établi des sommets en carrière avec 23 buts, 40 aides, 63 points, 18 points en avantage numérique et trois autres en désavantage.