Steve Turcotte
Gord Dwyer et les Cataractes seront-ils en mesure de s’entendre pour la prochaine saison?
Gord Dwyer et les Cataractes seront-ils en mesure de s’entendre pour la prochaine saison?

Les Cataractes veulent ramener Dwyer

CHRONIQUE / Contrairement à d’autres ligues, la LHJMQ a déjà annulé le reste de sa saison et ses séries, ce qui permet aux dirigeants de concentrer leurs efforts en vue de la prochaine saison.

La déception a beau avoir été vive de tout laisser tomber en raison de la COVID-19, les hommes de hockey sont donc de retour au boulot pour préparer la suite.

À Gatineau par exemple, les Olympiques ont embauché Louis Robitaille à titre d’entraîneur-chef et directeur-gérant mardi. Les Olympiques ont tassé Marc Saumier et Éric Landry pour miser sur celui qui dirigeait les Tigres.

Un bon coup. Robitaille est très respecté dans le milieu, il connaît l’Outaouais, et il a la réputation de diriger des clubs coriaces, ce qu’apprécient les fans des Olympiques.

Le timing de cette annonce est important: les Olympiques bénéficient de quatre choix de premier tour au prochain repêchage, dont trois qui seront vraisemblablement dans le top 5. Les chances de mettre la main sur le premier choix sont très élevées.

L’un des mandats de Robitaille risque d’être de devoir convaincre le clan de Tristan Luneau de choisir Gatineau plutôt que le Wisconsin comme future destination…

À Shawinigan aussi, ça s’active. Le court contrat de Gordie Dwyer est terminé. L’ex-joueur du Canadien n’a pas caché il y a une dizaine de jours dans Le Nouvelliste son intérêt à poursuivre l’aventure derrière le banc des Cataractes. Martin Mondou révélait mardi matin que les deux parties ont entamé les discussions et que, pour le moment, Dwyer est seul sur sa liste. «J’ai eu des appels mais pour l’instant, je me concentre sur mes discussions avec Gordie. On regarde, chacun de notre côté, si on peut en arriver à une entente. Faut comprendre que les données financières de la ligue seront différentes au lendemain de cette crise. C’est une réalité dont nous devons tenir compte dans nos discussions. Est-ce que nous avons les ingrédients pour s’entendre? On le saura assez rapidement», explique le directeur-gérant des Cataractes.

Parallèlement, Mondou a tenu une première réunion avec son armée de dépisteurs via une application virtuelle afin de préparer le prochain repêchage.

L’exercice est un peu casse-cou en temps normal, de classer des adolescents de 15 ans afin de déterminer lesquels auront une plus belle carrière junior au cours des quatre prochaines années. Sans l’échantillon des séries, et surtout le Challenge Gatorade qui permet de comparer les patineurs du Québec et des Maritimes, ce sera encore plus difficile.

«Oui, le défi est plus grand», admet Mondou. «En même temps, nous sommes tous dans le même bateau», rappelle celui qui détient son choix de première ronde au prochain encan, mais pas celui de deuxième tour, qu’il a refilé aux Mooseheads pour obtenir Maxim Trépanier en décembre dernier.

Reste à savoir quand ce repêchage en ligne va se tenir.

La OHL a tenu le sien en fin de semaine dernière. Les équipes de la LHJMQ n’ont aucune information à l’heure actuelle sur l’agenda planifié par Gilles Courteau et sa garde rapprochée à propos de cet événement très important pour la suite des choses.

Mondou ne cache pas d’ailleurs avoir hâte d’être fixé. «Malheureusement, nous sommes actuellement dans le noir. À mon avis, on pourrait procéder rapidement pour le repêchage, nous sommes tous disponibles en ce moment! Mais bon, l’important, c’est au moins d’avoir une date, de façon à pouvoir s’ajuster en fonction du temps que nous avons à notre disposition. On attend tous cette date…»

Le message est passé!