Declan Loughnane

Les Cataractes repêchent deux défenseurs américains

SHAWINIGAN — Quarante-huit heures après l’encan des joueurs midget, les Cataractes de Shawinigan ont ajouté deux défenseurs à leur liste de protection, lundi, dans le cadre du repêchage des joueurs américains de la LHJMQ.

Avec le troisième choix au total de la séance, le directeur général Martin Mondou a jeté son dévolu sur le défenseur droitier Declan Loughnane, un jeune de 15 ans qui a défendu les couleurs des Eagles du Boston College High School dans la ligue préparatoire scolaire des États-Unis (USHS). En 25 rencontres, l’arrière de 5pi 11po et 175 lbs a amassé 6 buts et 11 passes.

Ce printemps, Loughnane a notamment défrayé les manchettes grâce à son but gagnant inscrit en finale du Championnat Super 8 du Massachusetts. Il a offert la victoire à son équipe en touchant la cible en quatrième prolongation dans le match le plus long de l’histoire de la Massachusetts Interscholastic Athletic Association (MIAA).

Au deuxième tour, le DG des Cataractes a utilisé la 21e sélection au total pour mettre le grappin Aiden Lyons, un défenseur droitier de 16 ans. L’hiver dernier, le hockeyeur de 5pi 9po et 155 lbs a endossé l’uniforme des Bulldogs de Noble and Greenbough dans la ligue USHS. En 29 matchs, il a totalisé 5 buts et 14 mentions d’aide.

«J’ai vu ces deux joueurs au moins quatre fois chacun cette année, notamment lors d’un showcase organisé par CCM avec les meilleurs joueurs du Massachusetts et aussi lors d’un challenge de la LHJMQ aux États-Unis», explique Mario Carrière, dépisteur-chef des Cataractes.

«Ce sont deux défenseurs qui rentrent dans nos besoins. On parle de défenseurs à caractère offensif dotés d’un excellent coup de patin. Ils ont une mentalité offensive et se jettent continuellement dans l’attaque.»

Au cours des dernières années, quelques joueurs issus du pays de l’Oncle Sam ont endossé l’uniforme des Cataractes, dont Alex Pawelczyk, Danny Moynihan, Cavan Fitzgerald, JC Campagna et Frank Schumacher. Reste maintenant à voir si les Cataractes pourront convaincre Loughnane et Lyons de poursuivre leur développement en Mauricie. «On va espérer qu’ils vont considérer notre option. On a quelque chose de bon à leur offrir», soutient Carrière.