Les Cataractes ont signé une victoire face à leur bête noire, les Voltigeurs, mercredi au Centre Marcel-Dionne.

Les Cataractes l'emportent en prolongation: «On a fait un pas en avant»

Ce n'est jamais simple de dompter une bête noire. Malgré une bonne performance, les Cataractes ont eu besoin de temps supplémentaire pour renverser les Voltigeurs de Drummondville 4-3, devant un peu moins de 2000 personnes réunies au centre Marcel-Dionne.
C'est Alexis D'Aoust qui a mis fin à cette vilaine séquence de quatre revers d'affilée en faufilant la rondelle entre les jambières d'Olivier Rodrigue, qui a été solide devant son filet mercredi soir. D'Aoust mettait fin à une soirée du tonnerre, où il a extrait deux buts et une passe. Le Trifluvien a été une menace constante au cours du match, bien servi par les passes savantes de Brandon Gignac et Samuel Asselin. Le trio a amassé huit points.
L'autre trio offensif formé de Dennis Yan, Cameron Askew et Samuel Bucek a lui aussi été menaçant. Particulièrement Yan, qui a récolté son 43e but de la campagne. 
Grâce au jeu solide de leurs vétérans, les Cataractes semblaient se diriger vers une victoire convaincante, eux qui menaient 3-1 après 40 minutes. Olivier Rodrigue, joyau de 16 ans des Voltigeurs, s'est toutefois interposé en début de troisième pour garder les locaux dans le match, et ses coéquipiers ont fait preuve d'opportunisme pour pousser le match en prolongation.
Cette dernière phase de jeu a été nettement à l'avantage des visiteurs. Rodrigue a stoppé notamment Cam Askew en échappée, mais il a finalement été déjoué par la manoeuvre de D'Aoust. Un but qui permettait aux Cataractes de signer un deuxième gain en huit sorties face aux Voltigeurs, de potentiels rivaux en première ronde des séries.
«On a fait un pas en avant ce soir. Ce n'était pas parfait, et c'est normal, ce n'était pas réaliste de penser qu'on peut passer d'un extrême à l'autre en deux sorties. Mais nous avons mieux joué qu'à nos derniers matchs, ça c'est certain. On a créé plus de revirements grâce à un échec-avant plus soutenu. On a eu droit à de belles chances de marquer. J'aime la composition de nos trios à l'heure actuelle», soulignait Claude Bouchard, un peu moins épaté par sa défensive. Mikhail Denisov a fait face à 38 tirs. «Nos replis défensifs nous ont fait mal. Et certains revirements aussi. La majorité des chances des Voltigeurs sont venues de ces deux éléments. On a encore des choses à travailler. Par contre il faut être honnête, les Voltigeurs ont été chanceux sur leur troisième but, je n'ai aucune idée comment cette rondelle a pu pénétrer dans le filet. J'ai aimé la réaction des gars quand c'est arrivé. Tout le monde est resté positif, et nous sommes revenus avec force en prolongation.»
Cette victoire semblait faire bien du bien au moral des troupes dans le vestiaire. Alexis D'Aoust a joué l'un de ses bons matchs en 2017 et c'est avec le sourire aux lèvres qu'il a quitté Drummondville. «On a mis plus de pression, les résultats sont positifs. Ça fait du bien de jouer un match comme celui-là, on méritait de gagner», tranchait D'Aoust, conscient qu'il ne jouait pas à la hauteur de son potentiel depuis quelques semaines. «Je pense que je me compliquais un peu trop la vie. Je suis revenu à la base. C'est sûr que cette victoire-là, ça enlève une petite pression.»
Son complice Brandon Gignac était sur la même longueur d'ondes. «Il y a eu des réunions depuis dimanche, c'est important de lever notre jeu d'un cran à l'approche des séries. Nous avons été malchanceux en troisième, comme ça arrive à tous les clubs qui traversent une mauvaise séquence. Mais on vient tout juste de la casser, cette malchance. On est reparti», affirmait l'espoir des Devils du New Jersey, qui dit avoir jasé avec D'Aoust de l'importance d'offrir du jeu plus inspiré à l'équipe. «Il fallait juste embarquer sur la glace et avoir du plaisir. Nous avons joué comme nous en sommes capables. C'est l'fun de créer autant de chances de marquer.»
La victoire a été assombrie par la blessure de Cavan Fitgerald, qui est resté au vestiaire après le deuxième entracte. Le vétéran de 20 ans semble avoir été blessé en bloquant un tir. Les Cataractes vont reprendre le boulot en rendant visite aux Olympiques de Gatineau. Avec une victoire, les Shawiniganais empocheraient officiellement le titre de la division Est, s'assurant ainsi de terminer dans les trois premiers échelons au classement général.
Estacades midget AAA: un choc avec les Riverains en demi-finale
Trois-Rivières (VG) - Les Estacades de Trois-Rivières ont rendez-vous avec les Riverains du Collège Charles-Lemoyne en demi-finale des séries éliminatoires de la Ligue midget AAA du Québec.
Troisièmes favoris du tournoi printanier, les Riverains ont vaincus les Élites de Jonquière 5-2 mercredi dans le match ultime de la série.
S'ils souhaitent atteindre la finale de la Coupe Jimmy-Ferrari pour la deuxième fois de leur histoire, les protégés de Frédéric Lavoie devront prendre leur revanche sur la formation dirigée par Guillaume Latendresse qui avait mis fin à leur saison en cinq matchs l'hiver dernier.
Cette saison, les Riverains ont remporté les deux duels contre les Trifluviens, à chaque fois en prolongation.