Les Cataractes n’ont pas réussi à tenir la cadence face à la meilleure formation de la LHJMQ.

Les Cataractes blanchis à domicile

Shawinigan — La commande était trop lourde.

Les Cataractes ont tenu leur bout face à l’Armada de Blainville-Boisbriand vendredi soir, avant de s’incliner 3-0 devant plus de 3300 personnes au Centre Gervais Auto.

S’ils ont réussi à freiner le meilleur attaquant de la LHJMQ, Alex Barré-Boulet, et les autres gros canons adverses, les hommes de Daniel Renaud ont été pas mal moins dégourdis en attaque. Face à une équipe qui se défend en unité de cinq, les Shawiniganais ont eu toute la misère du monde à se rendre au gardien adverse Émile Samson. Imaginez, ce dernier n’a eu que quatre tirs à se mettre sous la dent au cours des 40 premières minutes de jeu! Samson n’a vraiment été sollicité que dans les deux dernières minutes de jeu, lorsque les Cataractes ont profité d’une attaque massive. Le petit portier a alors protégé son blanchissage en stoppant notamment Jan Drozg à bout portant.

Pas mal plus occupé que son vis-à-vis, Mathieu Bellemare n’a rien à se reprocher. Il a été battu par Joël Teasdale dans la lucarne en première, quand l’un de ses défenseurs a bêtement perdu la rondelle dans l’enclave. Bellemare a gardé la marque à 1-0, jusqu’au filet en avantage numérique du capitaine Alexandre Alain, un tir sur réception parfait. C’est Jan Drozg, avec un coup de bâton en zone neutre, qui avait procuré cet avantage numérique au meilleur jeu de puissance du circuit. En doublant son avance en fin de deuxième sur cette séquence, l’Armada avait pris une sérieuse option sur les deux points à l’enjeu.

En troisième, les Cataractes sont revenus livrer leur meilleure période de la soirée. Mais ce fut quand même insuffisant pour ébranler leurs visiteurs, qui ont étiré leur avance à trois buts en marquant dans un filet désert.

«Ce qu’on contrôle, c’est l’effort. Et ce soir, il était présent. Du banc, je sentais plus d’urgence dans notre jeu, plus d’intensité. Mais, hey, on affrontait quand même la troisième meilleure équipe au Canada», faisait valoir Daniel Renaud, laissant entendre qu’il ne se battait pas à armes égales avec Joël Bouchard. Le pilote des Cataractes convenait que le deuxième but des visiteurs avait fait très mal, mais il ne condamnait pas Drozg pour son geste, questionnant plutôt l’appel des officiels. «C’était une rondelle libre. Il se bagarrait pour une rondelle libre.»

Quant à la colonne des tirs au but, finalement dominée 29-15 par l’Armada, elle n’allait pas l’empêcher de dormir. «Ils ont bloqué beaucoup de tirs. Nous avons aussi raté plusieurs fois la cible…Ce fut néanmoins une bonne performance, mais ce fut insuffisant face à une aussi bonne équipe. Il faut maintenant mettre ça derrière nous et nous préparer pour le prochain match face à Sherbrooke dimanche. Les gars vont avoir congé de glace demain, question que toutes nos énergies soient concentrées sur dimanche.»

«Il va falloir qu’on se réveille, qu’on en donne plus pour mettre des points au tableau. Mais ce ne fut pas une mauvaise performance aujourd’hui. On a simplement manqué d’opportunisme. On a eu nos chances», analysait pour sa part Simon Benoît.

Dans l’autre vestiaire, Joël Bouchard se montrait satisfait. Son club avait vu sa folle séquence de 17 matchs sans défaite en temps réglementaire prendre fin à Sherbrooke mercredi. Il a aimé la façon de réagir de sa troupe. «J’ai aimé l’attitude des gars, ils étaient sereins. On a joué deux très bonnes périodes. Puis en troisième, il y a des petits détails qui ont été moins bien faits. On va en reparler ensemble, car c’est la période de l’année où on veut être bons.»

Mauvaise nouvelle pour les Cataractes, les Foreurs de Val-d’Or ont récolté un point dans un revers de 3-2 subi en prolongation face aux Saguenéens à Chicoutimi. Les Shawiniganais se réveillent donc à six points d’une place en séries, avec neuf matchs à écouler à la saison.