Le joueur-entraîneur Matthew Rusch est au cœur des succès des Cascades.

Les Cascades ont le vent dans les voiles

SHAWINIGAN — Si les dernières années avaient été quelque peu décevantes pour les partisans des Cascades Go Sport de Shawinigan, qui évoluent dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), c’est loin d’être le cas cette saison. La troupe de Matthew Rusch vient effectivement de conclure sa saison avec deux convaincantes victoires face à la première équipe au classement, les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Avec ces deux dernières victoires en saison régulière, les Cascades ont ainsi confirmé leur deuxième place au classement général ainsi que leur championnat de division. Il s’agit d’une progression considérable pour une équipe qui, depuis son arrivée dans la LBMQ en 2015, n’avait jamais pu faire mieux que l’avant-dernier rang du classement général.

Bien que l’équipe se soit nettement améliorée pendant la précédente saison morte, de tels résultats ont de quoi surprendre l’entraîneur-chef et lanceur-étoile de l’équipe, Matthew Rusch. «Nous savions que nous allions être une meilleure équipe que l’an passé. Cependant, les attentes élevées que nous nous étions fixés ont toutes été surpassées. Les gars jouent extrêmement bien et c’est devenu une saison de rêve à tous les points de vue. Je suis très fier des efforts déployés par les joueurs depuis le début de l’été», explique-t-il.

D’ailleurs, il est impossible de passer sous silence l’impact qu’a eu l’arrivée de Matthew Rusch sur le terrain et dans l’abri des joueurs. Pour le directeur général de l’équipe, Eraklis Tzavellas, une partie des mérites revient inévitablement à son entraîneur-chef. «Disons que l’arrivée de Matthew a fait une énorme différence au sein de la formation. Je parle souvent de lui comme étant une locomotive pour l’équipe, mais c’est plus comme un TGV», rigole le directeur général. Celui qui a été nommé joueur-entraîneur des Cascades en février dernier a notamment égalisé le record de victoires de la ligue en enregistrant 11 gains sur les 19 de son équipe en plus d’établir un nouveau record pour le nombre de retraits au bâton lors d’une saison avec 141.

Toutefois, l’entraîneur-chef refuse de s’attribuer les succès de l’équipe. «Je n’aime pas penser aux prestations individuelles. Pour avoir une bonne équipe de baseball, il faut que chaque joueur s’implique et réalise que chaque match peut être gagné. Avant le début de la saison, nous avons fait comprendre à tout le monde que nous allions être une meilleure équipe que l’an dernier en se donnant chaque soir. C’est donc la passion des joueurs qui est la clé de notre succès», affirme Rusch. Le directeur général, quant à lui, souligne la grande chimie qui unit les joueurs de l’équipe. «Chaque match, les gars sont un peu plus soudés. Plus la chimie s’installe, plus les victoires s’enchaînent. Le gâteau lève comme on dit.»

Une chose est certaine, tous les joueurs sont d’attaque pour les séries éliminatoires qui approchent à grands pas. «Nous sommes en confiance pour ce qui s’en vient. Avec la saison que nous avons connue, nous savons que notre machine est rodée. De plus, nous pouvons profiter d’un long moment de repos pour guérir certains bobos et revenir encore plus forts», soutient le DG Tzavellas.

Pour l’instant, les Cascades en sont à débuter leur préparation en vue des séries qui devraient s’amorcer à la fin août. La troupe shawiniganaise y affrontera en quarts de finale le gagnant de la série deux de trois opposant les Expos de Sherbrooke au Big Bill de Coaticook.