Même si Taylor Brennan a été épinglé au marbre sur cette séquence, les Aigles ont réussi à marquer neuf points en lever de rideau de leur saison 2019 pour vaincre les Capitales de Québec.

Les bâtons résonnent, victoire des Aigles

TROIS-RIVIÈRES — L’échantillon est mince, mais les Aigles ont démontré des signes vendredi qu’ils miseront encore sur une équipe excitante, spécialement au bâton. La puissance leur a permis de vaincre les Capitales de Québec 9-4, vendredi soir lors du match inaugural de la saison, à Trois-Rivières, devant près de 2000 spectateurs.

Le mercure n’a pas atteint 10 degrés Celsius. Oui, il faisait froid dans les gradins! Pas de problème pour les frappeurs des Oiseaux, qui ont réchauffé les amateurs en claquant deux circuits dès la manche initiale, des longues balles claquées en solo par Tucker Nathans et Michael Suchy.

Ces feux d’artifice ont donné le ton à une longue soirée de baseball... que les Aigles ont bien failli échapper. En avance 4-0 en début de septième grâce au solide départ du lanceur partant Kevin McNorton, les releveurs ont ouvert la porte aux Capitales en accordant cinq buts sur balles, dont trois par Cortland Cox, visiblement pas dans son assiette.

Heureusement, ses coéquipiers ont mieux paru, à commencer par Tyler Ferguson et ses rapides à 95 milles à l’heure. Durant le camp d’entraînement, T.J. Stanton a vanté le potentiel de ses releveurs. Disons qu’à 4-4 avec les buts remplis en septième, plusieurs personnes dans les gradins se grattaient la tête.

Ferguson a toutefois manoeuvré avec brio dans la tempête pour éliminer la menace de Québec. Les Capitales n’ont plus touché à la balle par la suite, terminant cette partie avec trois maigres coups sûrs contre 13 pour les Trifluviens. Ferguson a mérité la victoire, alors que Garrett Mundell mettait fin au match en neuvième en retirant Québec dans l’ordre. Ces deux-là ont fait bonne impression, tout comme Nathans et le reste de l’offensive.

Le défi était pourtant de taille face au lanceur Arik Sikula, l’un des trois meilleurs de la Ligue Can-Am l’an passé. Ce dernier a été accueilli par les deux longues balles de Suchy et Nathans. Il a quitté le monticule avant la fin de la quatrième manche. «Je suis vraiment fier des gars à l’attaque», souriait Stanton, qui a vu ses hommes réussir cinq claques de plus d’un but pendant la soirée. «Ce que j’ai aimé, c’est que nous sommes revenus très forts après avoir permis aux Capitales de créer l’égalité avec les buts sur balles.»

En effet, avec un pointage de 4-4, les Aigles ont immédiatement répliqué à leurs rivaux et ont enchaîné avec une manche de quatre points à leur tour.

Soulignons le double du receveur Anthony Hermelyn, bon pour deux points. Ce dernier n’avait pas placé la balle en lieu sûr depuis le 26 août avec les Oiseaux. Sa séquence de matchs sans coup sûr était de 12. «Il a un bon élan, c’est un frappeur de talent même s’il a connu une saison décevante l’année passée. Je suis content que ça débloque pour lui [ce soir].»

Stanton réservait aussi de bons mots pour McNorton, qui a remporté la bataille face à Sikula, même s’il n’a pas enregistré la victoire.

Entrée réussie pour Gladu

C’est Raphaël Gladu qui a reçu la meilleure ovation durant la présentation de l’effectif 2019 des Aigles. Quelques secondes auparavant, la foule avait aussi réservé une salve d’applaudissements pour le roi du stade, Taylor Brennan, qui a finalement terminé la partie avec trois buts sur balles, un simple et un point produit.

Utilisé comme frappeur de choix, Gladu n’a pas semblé déboussolé par ce rôle plus ou moins évident. En cinq présences à la plaque, il a réussi deux simples en plus de marquer deux points.

En fait, tous les joueurs des Aigles en attaque ont participé au pointage à leur façon, sauf David Glaude, tout de même auteur de deux coups sûrs, dont un double en première manche.

«Raphaël ne se retrouvait pas dans une situation facile comme frappeur désigné et avec cette température. Il a été très concentré et son premier coup sûr a été comme une libération pour lui.»

La recrue Parker Sniatynski a aussi connu un match convaincant, avec deux points marqués et un double. Suchy (2), Nathans (2) et Hermelyn (3) ont été les meilleurs pour les points produits.

Dans l’autre vestiaire, Patrick Scalabrini reconnaissait que les Aigles avaient été meilleurs. «On a presque trouvé une façon de voler ce match, même si on a été dominés de A à Z. On manque de profondeur à l’attaque et nous n’avons pas assez de lanceurs. Il faut dire que de l’autre bord, ils ont une très bonne équipe.»

Les Aigles et les Capitales remettent ça samedi après-midi, toujours à Trois-Rivières. Le vétéran Scott Richmond de Québec fera face à Chris Murphy des Aigles.

Carnet de notes

Il régnait une ambiance de fête dans les estrades pour ce premier match des Aigles. En dépit du froid, plusieurs centaines de spectateurs ont répondu à l’appel. Une heure avant la partie, plusieurs personnes étaient déjà rassemblées sur la terrasse.

Quatre officiels québécois étaient délégués pour ce match, dont l’arbitre en chef derrière le marbre, Stéphane Dupont.