L'offensive des Aigles a de nouveau eu le dessus sur un excellent lanceur partant, Austin Chrimson.

Les Aigles signent une troisième victoire de suite

Les Aigles de Trois-Rivières ont effectué un copier-coller de la veille et la formule a rapporté. Visiblement de plus en plus dégourdie au bâton, l'équipe a gagné un troisième match de suite, un deuxième contre les Champions d'Ottawa, mercredi au Stade Stéréo Plus devant plus de 1000 personnes.
Après avoir chassé Philippe Aumont en sixième la veille, les Aigles ont refait le coup, cette fois à Austin Chrismon, le lanceur par excellence de la Ligue Can-Am en 2016, et un peu plus vite que prévu de surcroît.
Une poussée de cinq points en cinquième manche a guidé les hommes de T.J. Stanton vers une victoire de 7-5. Du coup, les Trifluviens (9-16) quittent la cave du classement, désormais occupée par les Champions (8-17).
Plus significatif encore, les Aigles sont venus à bout de deux des très bons lanceurs d'Ottawa en Aumont et Chrismon, qui effectuait un retour au jeu après une courte absence. Ce retour a entraîné la libération du releveur Alex Luna, chancelant la veille dans le premier match de la série.
Les Aigles pourraient balayer les Champions, mercredi, alors que Matthew Rusch (1-4) fera face à l'ancien espoir des Braves d'Atlanta, Yean Carlos Gil (0-2).
En avance 5-2 en cinquième, Chrismon a connu des difficultés similaires à celles de Aumont la veille. Ses tirs manquaient de précision, une surprise dans son cas.
Daniel Mateo l'a accueilli avec un double, avant de croiser le marbre grâce à un simple de Connor Crane.
La grosse frappe est toutefois venue de Kyle Lafrenz. Le receveur des Aigles a placé la balle en lieu sûr dans un 12e match de suite en réussissant un double contre la clôture du champ gauche, créant l'égalité.
Le jeune Cubain Julio Martinez, impérial depuis son arrivée à Trois-Rivières, a marqué le point de la victoire sur un optionnel contre le releveur Andrew Cooper, appelé en renfort à Chrismon.
Au final, les Aigles ont claqué 12 coups sûrs. Ils en avaient comptabilisé 19 mardi.
Chez les Champions, Sébastien Boucher a produit deux points, à l'instar de Rick Oropesa. L'ancien des Aigles Steve Brown, auteur de deux simples, a fabriqué un point en plus d'en marquer un.
«Austin ne donne jamais de buts sur balles, son contrôle n'y était pas», analysait le gérant des Champions Hal Lanier. Il a raison: depuis le début de l'année, Chrismon n'avait accordé que trois passes gratuites à l'adversaire. Mercredi, il en a alloué cinq!
«La grosse manche a encore fait mal. Nous ne sommes pas satisfaits d'être en dernière place.»
Dans l'autre camp, le lanceur gaucher Guillaume Blanchette savourait sa deuxième victoire dans la Can-Am, sa première depuis le 6 juillet 2016. S'il a connu des difficultés lors des manches quatre et cinq, l'éveil offensif des siens a semblé lui donné des ailes.
Il a quitté le monticule après sept manches. «Ça fait du bien! Je m'en voulais après avoir donné des passes gratuites à des gars qui n'auraient pas dû en recevoir. Kyle (Lafrenz, le receveur) m'a bien guidé, ce fut une belle soirée pour moi.»
Et que dire de l'attaque. «Quand tu as la chance d'envoyer Julio Martinez, Javier Herrera, Daniel Mateo, Brenden Webb et Connor Crane cinq fois au bâton, pour moi, c'est comme cinq billets de loterie», souriait le gérant Stanton, tout aussi heureux pour Blanchette.
Un band de Nashville sur la terrasse mercredi
Le Nashville Country Band, directement débarqué du Tennessee et qui s'est produit au Stade Canac de Québec mardi, animera la terrasse du Stade Stéréo Plus ce mercredi à compter de 17h.