Chris Murphy a éclipsé son vis-à-vis David Rollins, mardi, pour récolter sa huitième victoire de la saison, un sommet chez les Aigles.

Les Aigles s’échappent avec la victoire

TROIS-RIVIÈRES — Au lendemain d’un marathon de quatre heures qui s’est conclu par une défaite, les Aigles de Trois-Rivières ont vaincu les Miners de Sussex County mardi soir par la marque de 6-5, grâce à une poussée de cinq points en cinquième manche. Les 1689 spectateurs présents au Stade Stéréo Plus ont toutefois eu peur, alors que la relève a fait face à beaucoup de pression en fin de match.

«C’est un soulagement», s’est exclamé l’entraîneur-chef T.J. Stanton, après la rencontre. «On a perdu l’avance encore lundi, mais ce soir nous ne l’avons pas perdu. Ç’a passé proche, mais nous l’avons conservée.»

Les Aigles affrontaient David Rollins au monticule, le meilleur lanceur de la Ligue Can-Am. Avant de commencer la partie, l’ancien joueur des Mariners de Seattle (31 matchs dans les Majeures) avait une fiche de 9-1 et une impressionnante moyenne de points mérités de 1,90. En 6 manches de travail, l’Américain de 29 ans a accordé 10 coups sûrs, cinq points mérités et deux buts sur balles. Il n’a retiré qu’un seul frappeur sur trois prises sur les 29 qui lui ont fait face. Son adversaire Chris Murphy était plus en contrôle.

«Nous avons bien négocié les lancers. Et nos frappeurs sont toujours là ces derniers temps, comme ils l’ont été ce soir», a mentionné Stanton.

Les locaux ont profité d’une erreur de l’arrêt-court Mikey Reynolds en deuxième manche pour s’inscrire les premiers au pointage. Anthony Hermelyn a claqué la balle loin au champ gauche et le voltigeur n’a pu faire l’attrapé. Le frappeur des Aigles s’est rendu au deuxième but, mais un mauvais relais de l’arrêt-court a permis à Alberth Martinez de croiser le marbre.

Tenus à l’écart du pointage durant les quatre premières manches, les Miners ont eux aussi profité d’une erreur en défensive pour s’inscrire à la marque. Un mauvais lancer du partant Murphy que le receveur Kermelyn n’a pu maîtriser a permis à Luis Allen, alors au troisième but, de porter le pointage à 1-1.

Une poussée de cinq points
À leur tour au bâton, les frappeurs des Aigles ont réussi à placer des coureurs sur les sentiers. Le meneur au chapitre des coups de circuit dans la ligue, Taylor Brennan, a alors frappé un long ballon-sacrifice au champ gauche pour produire son 68e point cette saison. Le joueur de troisième but, qui avait réintégré son poste mardi après avoir subi un coup de chaleur dimanche, se rapproche du record de points produits dans une saison chez les Aigles, une marque détenue par Daniel Mateo.

Alors que les buts étaient remplis avec deux retraits, Martinez a frappé un simple au champ droit, permettant à Javier Herrera et Michael Suchy d’empocher deux points pour les Aigles. Les hommes de Stanton ont poursuivi la pression. Les cinq points marqués en fin de cinquième ont donné une avance de 6-1 aux Oiseaux.

«Quand tu commences une poussée comme ça avec le neuvième frappeur et que tu fais le tour de l’alignement, c’est excellent. On doit mettre des joueurs sur les buts pour marquer, c’est notre force. Et c’est ce que nous avons fait», a précisé Stanton.

Difficile relève
Dans les manches suivantes, les Miners ont réduit l’écart à trois points. Lorsque le pointage était de 6-3 en fin de huitième, Chris Murphy, qui a enregistré la victoire, a laissé sa place au monticule à Ethan Elias. En sept manches et deux tiers au monticule, Murphy a accordé cinq coups sûrs, deux points mérités ainsi que quatre buts sur balle en plus de retirer deux frappeurs sur trois prises.

La relève des Aigles a une fois de plus montré son instabilité. Elias a accordé deux points avec deux retraits. Heureusement, ce dernier retrait est survenu avant que les Miners ne marquent à nouveau.

«Les lanceurs partants font presque toujours de bonnes sorties, mais c’est encore difficile en relève.»

Sussex County et Trois-Rivières remettent ça ce soir avec le troisième et dernier match de la série entre les deux équipes.

Carnet de notes
À quelques jours du Grand Prix de Trois-Rivières, les pilotes de NASCAR Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin ainsi que le pilote de la série européenne de NASCAR, Frédéric Gabillon, ont effectué le lancer protocolaire. Les deux voitures de courses des frères accueillaient d’ailleurs les spectateurs présents mardi soir au Stade Stéréo Plus. L’équipe des deux pilotes a aussi amassé des dons pour la Course contre le cancer. Les spectateurs ont ainsi donné 564 $ pour cette œuvre caritative.