Les Aigles ont le dos au mur

TROIS-RIVIÈRES — Une bagarre de lanceurs a tourné à l’avantage des Diamants de Québec jeudi soir, qui ont signé un gain de 4-0 aux dépens des Aigles de Trois-Rivières pour prendre l’avance 3-2 dans cette série quatre de sept.

Le match a basculé en sixième manche. Tom Guilbert a parti le bal avec un double pour les Aigles, qui tiraient de l’arrière 1-0. Les Diamants ont ensuite trouvé une façon de le couper au troisième après une tentative d’amorti sacrifice, puis une double-jeu a fini le tour au bâton des visiteurs. Les Diamants ont ensuite orchestré une poussée de trois points en fin de sixième pour trancher le débat. «Leur lanceur Vincent Ruel a été en contrôle du début à la fin. Chapeau aux Diamants, qui ont su être opportunistes au bâton. Et qui ont éxécuté parfaitement en sixième sur la séquence de l’amorti», expliquait le gérant des Aigles Jean-Philippe Lemay.

La défaite a été portée à la fiche de Nathan Landry, qui n’a eu droit qu’à quatre coups sûr de son offensive en guise de support. Le dos au mur, les Aigles tenteront d’éviter l’élimination devant leurs partisans vendredi soir.

«C’est notre dernière chance, et ça se passe devant nos partisans. Ce sera à nous de créer un grand moment», soulignait Lemay, en ajoutant espérer que sa troupe se rallie autour de son vétéran Joey Toupin. «C’est peut-être son dernier dernier en carrière. La commande, c’est que tout le monde, les joueurs comme les entraîneurs, élèvent leur jeu d’un cran pour faire face à ce défi ensemble.»