David Glaude accueille son coéquipier Javier Herrera au marbre, après un circuit de deux points du Vénézuélien.

Les Aigles l’emportent à l’arraché

TROIS-RIVIÈRES — Les Aigles ont arraché une victoire en onzième manche face aux Champions d’Ottawa vendredi soir, devant 2225 spectateurs réunis au Stade Stéréo Plus de Trois-Rivières.

Alors que les buts étaient remplis en onzième manche, Kevin Cornelius a permis à Sam Dexter de marquer le point de la victoire en frappant un optionnel.

«Je suis tellement content du travail de mes gars. Il y a eu beaucoup de choses négatives ce soir, que je suis vraiment heureux de cette victoire», lançait après la rencontre l’entraîneur-chef des Aigles, T.J. Stanton.

Les frappeurs des Aigles ont montré plus d’aplomb vendredi soir en début de match que la veille. En troisième manche, le haut de la rotation a permis d’inscrire les premiers points au tableau. Profitant de la présence sur les sentiers de David Glaude, Javier Herrera a expédié la balle de l’autre côté de la clôture du champ centre tout juste entre les drapeaux.

Inspiré par son coéquipier qui venait de faire le tour des sentiers, Taylor Brennan a également frappé un coup de circuit, portant la marque à 3-0 pour les Aigles. Il s’agit d’un 23e circuit cette saison pour le joueur de troisième but.

Avec un score de 3-1 en début de huitième, les Champions ont su profiter d’une erreur des Aigles en défensive pour avancer sur les sentiers et porter la marque à 3-3, mettant la table à une 10e manche.

Fait plutôt inusité, l’entraîneur-chef des Aigles a été expulsé de la rencontre durant la suspension du match en troisième manche, lorsqu’une importante cellule orageuse survolait Trois-Rivières. Même si la pluie a été presque inexistante, la foudre s’est fait entendre à quelques reprises. L’arbitre en chef a alors demandé d’installer la toile pour protéger l’avant-champ.

Considérant qu’il s’agissait d’une mesure qui n’était pas nécessaire, car il n’y avait pas de pluie, T.J. Stanton l’a mentionné à l’arbitre. Ce dernier a aussitôt renvoyé l’entraîneur dans les vestiaires. «Ça nous demande beaucoup d’énergie, installer cette toile», a précisé Stanton.

«Et l’arbitre a vraiment bien choisi son moment pour demander d’installer la toile. On venait tout juste de frapper deux circuits», dénonce-t-il.

En six manches de travail, le lanceur partant des Aigles, Kevin McNorton a affronté 23 frappeurs. Il a accordé seulement trois coups sûrs et un but sur balle en plus de retirer six frappeurs sur trois prises.

En onzième manche, c’était au tour de Fernando Fernandez d’être envoyé au monticule pour terminer la rencontre.

«Si Fernando lance comme ça en série, ça va être excellent», a ajouté Stanton.

L’artilleur partant des Champions, Steve Borkowski, est demeuré sur le monticule durant 7 manches. Sur les 27 frappeurs qu’il a affrontés, il en a retiré 11 sur trois prises.

La série de quatre matchs entre les Champions d’Ottawa et les Aigles de Trois-Rivières se poursuit samedi soir, 19 h 05, ainsi que dimanche à 13 h 05.

Carnet de notes
La ligne entre être un partisan énergique et un fan qui peut nuire à son équipe est mince. Un groupe de spectateurs hurlait continuellement les noms des frappeurs des Aigles en fin de match vendredi. Ils scandaient sans cesse «Let’s Go» suivi du nom du frappeur.

Cela semblait déranger les frappeurs de l’équipe locale, si bien que des employées de l’animation ont tenté de les conscientiser. Irrités de cette intervention, ils se sont alors mis à scander «Let’s go Ottawa», ce qui a forcé une nouvelle rencontre avec un employé des Aigles.