La troupe de Rémi Doucet a signé un deuxième gain en trois parties depuis le début de la saison. Un prochain round reste toutefois à être disputé, soit celui face à la santé publique visant à augmenter l’autorisation du nombre de spectateurs.
La troupe de Rémi Doucet a signé un deuxième gain en trois parties depuis le début de la saison. Un prochain round reste toutefois à être disputé, soit celui face à la santé publique visant à augmenter l’autorisation du nombre de spectateurs.

Les Aigles juniors vainquent l’Académie, mais pas la santé publique

Trois-Rivières — Les Aigles juniors l’ont emporté par la marque de 5-3 face à l’Académie ABC U16 devant une maigre foule dans ce qui se voulait initialement, la fête de la famille. C’est que vendredi dernier, l’organisation trifluvienne a reçu l’indication de la santé publique d’autoriser un maximum de 50 partisans à l’intérieur du Stade Quillorama, et ce, malgré une capacité de 3700 places assises.

Précisément, 50 spectateurs se trouvaient à l’intérieur des portes du stade, tandis que 120 regardaient le match de la terrasse et finalement, quelques-uns siégeaient dans l’espace lounge. La terrasse, elle, peut loger 50% du nombre d’individus qu’elle pouvait originalement recevoir. Selon le permis de La Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ), elle peut y réceptionner 400 personnes.

«J’ai vraiment hâte que les gens de la santé publique sortent de leur bureau et viennent dans les stades pour comprendre la situation. Je ne trouve pas ça logique qu’autour d’un petit terrain de quartier, il puisse y avoir 50 personnes réparties sur deux petites estrades et que l’on doive se restreindre encore une fois à 50, mais à l’intérieur d’un stade qui peut en accueillir près de 4000», a expliqué le directeur général des Aigles de Trois-Rivières de la Ligue Frontière, René Martin.

Les Aigles juniors peuvent quant à eux, se tourner vers leur terrasse qui peut accueillir près de 150 personnes en respectant la distanciation sociale. Par contre, rares sont les formations qui ont ce luxe qui permet d’amoindrir les impacts de ces contraintes. L’organisation risque tout de même d’engendrer d’importantes pertes monétaires. Une rencontre est prévue à cet effet au début de la semaine du côté de la haute instance de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Considérant les frais qu’essuient les organisations en ce qui concerne les officiels, le déplacement des joueurs, le personnel supplémentaire pour faire régner le respect des procédures, les produits de désinfection et compagnie, il est à se demander si le circuit pourra continuer dans ces circonstances.

«Je suis optimiste de voir les choses bouger d’ici jeudi», s’est exclamé le président des Aigles de Trois-Rivières, Paul Poisson.

L’organisation des Aigles juniors a dû restreindre à 50, le nombre d’individus à l’intérieur du Stade Quillorama en vue de la rencontre face à l’Académie ABC U16. Ce dernier peut toutefois en accueillir près de 4000.

Retour à la partie

Les Oiseaux ont ouvert la machine lors de la quatrième manche. La troupe de Rémi Doucet a été opportuniste profitant de deux erreurs consécutives de l’Académie en voie de récolter quatre points. Le voltigeur de centre, Antoine Tremblay, a quant à lui, catapulté la première longue balle de la saison, ici à Trois-Rivières, tout juste au-dessus de l’espace lounge.

«Ils nous ont ouvert la porte et on a su en profiter. Je trouve que nos bâtons sont encore timides, je crois qu’on a une meilleure équipe à ce niveau versus ce que l’on a démontré depuis le début de la saison. C’est notre point à travailler», a confié le pilote de la formation, Rémi Doucet, lors du traditionnel entretien d’après-match.

Pour une deuxième fois en autant de sorties à domicile, les artilleurs trifluviens ont fait le travail. Hugues Marineau a réalisé cinq retraits au bâton en six manches de travail accordant au passage, sept coups sûrs, dont trois points et un but sur balle. Jaycob Lachance s’est quant à lui occupé de fermer les livres lors de la septième et ultime manche.

«Super performance de nos lanceurs, Hugues Marineau, on s’attendait à ce qu’il nous donne quatre manches, finalement, il en a eu six très bonnes. Jaycob Lachance a bien terminé la rencontre. J’adore notre calme et notre façon de réagir», a conclu l’entraîneur.

Trop peu trop tard

L’Académie, composée des meilleurs joueurs âgés de 16 ans et moins a connu ses meilleurs épisodes lors de la sixième manche. À un certain moment, trois coureurs étaient sur les chantiers avec un seul retrait au tableau. Finalement, la troupe de Maxime Hockhoussen a conclu cette dernière avec une récolte de deux points, laissant malgré eux, deux coureurs sur les chantiers.

Les Aigles juniors reprendront l’action mercredi, alors qu’ils rendront visite aux Alouettes de Charlesbourg. Ils seront de retour au Stade Quillorama, dès jeudi, face aux Diamants de Québec.