Le calendrier de la saison 2020 comporterait 21 matchs pour chacune des équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec, dont les Aigles juniors de Trois-Rivières. Gatineau a toutefois décidé de passer son tour pour cet été.
Le calendrier de la saison 2020 comporterait 21 matchs pour chacune des équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec, dont les Aigles juniors de Trois-Rivières. Gatineau a toutefois décidé de passer son tour pour cet été.

Les Aigles juniors en action dès la mi-juillet?

Trois-Rivières — La Ligue de baseball junior élite du Québec travaille sans relâche pour sauver son été. Un communiqué envoyé aux médias mercredi matin indique que la saison pourrait commencer à la mi-juillet. Son président, Rodger Brulotte, concède qu’une marge de manœuvre subsiste, jusqu’au début du mois d’août.

«On anticipe de jouer le 15 juillet, mais ça pourrait être plus tard. Pourquoi parle-t-on du 15? Parce qu’on ne peut pas demander aux joueurs de s’entraîner pendant un mois sans avoir de but précis», reconnaît Brulotte, qui annonce ainsi l’ouverture des camps d’entraînement à partir du 15 juin, soit dans quelques jours.

«Il faut féliciter les équipes. Elles sont prêtes à absorber des pertes financières pour s’assurer que nos meilleurs joueurs d’âge junior au Québec puissent retourner sur le terrain.»

21 matchs au calendrier

Les Aigles juniors de Trois-Rivières disputeront un calendrier écourté de 21 parties: 20 d’entre elles les opposeront aux trois autres équipes de leur section (Charlesbourg, Québec et Saguenay). Un match est aussi prévu contre les meilleurs joueurs de 16 ans de l’Académie de baseball du Canada.

On parle de régions n’ayant pas été parmi les plus touchées par la pandémie de la COVID-19.

«C’est assurément une bonne nouvelle», commente l’entraîneur-chef des Aigles Jr Rémi Doucet, qui saluera son retour à la barre de l’équipe après quelques années d’absence.

«Notre section a toujours été réputée parmi les plus fortes de la ligue. Ça va nous garantir du baseball de qualité.»

Doucet et ses adjoints convoqueront les joueurs pour le début du camp, le 15 juin. «Ce sera une saison différente, forcément. Avec 21 matchs, on risque d’utiliser moins de joueurs. Ce que je sais par contre, c’est que la grande majorité de nos gars seront originaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec.»

La volonté de la LBJEQ de redémarrer rapidement ses activités constitue une bonne nouvelle pour les autres circuits de développement, comme le midget AAA et tout le baseball mineur AA, selon Rémi Doucet. «Parce qu’il pourrait y avoir de belles annonces pour eux aussi.»

Sécuriser sans dénaturer

Rodger Brulotte explique que des mesures additionnelles seront annoncées prochainement afin d’être au diapason du travail exécuté par Baseball Québec, la Santé publique et le gouvernement provincial.

«On va sécuriser notre sport sans la dénaturer. Sur le plan de l’hygiène, tout ce qui est sanitaire, on n’aura pas de problème. J’ignore encore s’il y aura des spectateurs: si oui, c’est le 2 mètres de distance qui devra être appliqué. Baseball Québec continue les pourparlers, ils font du bon travail.»

Justement, dans le plan de déconfinement préparé par Baseball Québec, les matchs entre équipes de régions différentes se déroulent dans la sixième des sept manches du retour au jeu.

On peut donc dire qu’il s’agit d’une avancée importante, d’autant plus qu’il y a quelques jours à peine, plusieurs personnes, dont des joueurs, s’inquiétaient de l’annulation pure et simple de la saison.

Et le stade?

Rodger Brulotte est bien aux faits des discussions entre les Aigles et les Capitales de Québec, désireux de présenter du baseball professionnel avec quelques-uns des meilleurs joueurs originaires du Canada et qui n’auront pas de boulot cet été, faute d’activités dans les ligues mineures aux États-Unis.

«J’espère pour eux que ça va fonctionner. Par contre, c’est vrai que ça créerait peut-être des conflits d’horaire au Stade Quillorama. Ça ne m’inquiète pas, on va s’organiser. L’important, c’est que tout le monde joue!»

Les Tyrans de Gatineau ont confirmé qu’ils faisaient une croix sur la saison 2020 du baseball junior élite. Ils sont les seuls à passer leur tour.

«Le baseball junior est tenu à bout de bras par des gens qui travaillent excessivement fort», rappelle Rémi Doucet. «Ce ne sont pas toutes les villes qui misent sur de bonnes foules et en ce moment, c’est dur pour certains commanditaires. C’est dommage pour eux, pour ces joueurs.»

Un processus de sélection de leurs joueurs sera bientôt annoncé, afin que les Gatinois puissent évoluer dans le circuit junior cet été. Quant au format des séries éliminatoires, il n’a pas encore été déterminé.