Le Lounge des Aigles est situé au champ gauche, au Stade de Trois-Rivières, ce qui permet d’avoir une vue exclusive et une expérience immersive. De gauche à droite: Marc Paquin (Groupe Somavrac), le président des Aigles Marc-André Bergeron de même que Jean-Luc Bellemare (Groupe Bellemare).

Les Aigles inaugurent le Lounge

Trois-Rivières — Offrir une perspective différente sur le terrain et améliorer l’expérience client au Stade de Trois-Rivières. Ce sont les raisons ayant motivé les Aigles à inaugurer un nouvel espace exclusif pour les amateurs cette saison.

Le Lounge, qui se trouve à être un conteneur maritime de 40 mètres, fait désormais partie du paysage du parc depuis deux semaines. Ce n’est que mercredi, cependant, que les Aigles ont dévoilé officiellement la zone aménagée à l’extrémité du champ gauche. Aux côtés des deux principaux partenaires dans l’aventure, Marc Paquin de Groupe Somavrac et Jean-Luc Bellemare de Groupe Bellemare, le président des Aigles, Marc-André Bergeron, n’était pas peu fier du dévoilement.

«Les Aigles innovent en trouvant une façon de marier le sport et l’événementiel. Le Lounge en mettra plein la vue aux partisans avec un service V.I.P. C’est une expérience unique.»

Il en coûtera 1100 $ par match pour 20 personnes pour louer la loge, ce qui équivaut à 55 $ par spectateur. Certains clients ont déjà eu la chance d’être initiés au Lounge. Les Aigles ont confirmé que plusieurs groupes avaient manifesté de l’intérêt, ou carrément réservé l’espace pour une soirée cet été. Les trois matchs de la série contre Cuba, prévus de vendredi à dimanche, ont déjà trouvé preneurs.

Les Oiseaux n’ont pas lésiné sur les détails. Un service d’hôtesse, des bancs rembourrés, de la nourriture à volonté jusqu’à la fin de la sixième manche et 60 consommations sont inclus, à l’instar des forfaits qui existent pour la terrasse, présente dans le paysage du stade depuis 2013, soit depuis l’entrée des Aigles dans la Ligue Can-Am.

«C’est en symbiose avec ce qu’offre le produit de la Can-Am comme circuit de baseball indépendant», convient le directeur général des Aigles, René Martin. «Nos joueurs sont près des fans, dans tous les sens du terme. Nous ne sommes pas les ligues majeures, les amateurs ont accès aux gars de l’équipe et c’est encore plus vrai aujourd’hui avec le Lounge. On peut presque toucher au voltigeur de gauche et discuter avec les releveurs de l’équipe adverse! Jusqu’à présent, nous n’avons reçu que de bons commentaires.»

Les Aigles préviennent néanmoins les amateurs qui fréquenteront le Lounge de se méfier des balles. Certaines flèches claquées dans la gauche ont assez de puissance pour atteindre le conteneur. Jusqu’à maintenant, un joueur des Boulders de Rockland a claqué un circuit dans la nouvelle loge. Taylor Brennan des Aigles revendique au moins une longue balle frappée par-dessus le Lounge.