Les frappeurs ont donné un bon spectacle aux 752 spectateurs bien installées au Stade Amédée-Roy de Sherbrooke.

Les Aigles et les Capitales en mode attaque

Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières se sont livré une vraie compétition de coups de circuit, samedi après-midi, à Sherbrooke, dans un match nul de 9 à 9.

En tout, ce sont cinq coups de circuit qui ont été frappés au Stade Amédée-Roy. Les 752 partisans présents en ont eu pour leur argent, ayant droit à un match à haut pointage. Malgré tout, les amateurs de baseball ont aussi pu se mettre sous la dent de savoureux jeux défensifs.

L’entraîneur-chef des Capitales, Patrick Scalabrini, est content du spectacle qu’ont eu les gens de Sherbrooke. « On voulait donner un show. De gagner ou de perdre à ce moment-ci de l’année, ce n’est pas grave. C’était de montrer de beaux jeux, quelques circuits, quelque chose de spectaculaire », se réjouit le Sherbrookois, ajoutant que les partisans en ont probablement eu pour leur argent.

L’entraîneur des Capitales a apprécié l’accueil que les partisans lui ont réservé. « C’était super! J’ai eu l’une de mes rares ovations lors de ma présentation. Ça fait chaud au cœur. C’est le fun de revenir ici. Nous sommes installés dans la chambre où j’étais avec les Bombardiers », se remémore Scalabrini.

« Il y avait du monde à la messe!, a souri le lanceur Marc-Antoine Bérubé. Une belle partie, un beau stade, c’était plaisant! C’était le fun d’avoir des applaudissements. Ça nous met tranquillement dans le rythme de la saison. »

L’entraîneur-chef des Aigles, TJ Stanton, adore également cette expérience de jouer des matchs préparatoires dans différentes villes. « C’est toujours une belle expérience. Pour les joueurs, c’est vraiment le fun avec des partisans. Ils ne sont pas pour nous ou contre nous. Ça a été un bon match de baseball », a commenté Stanton.

Le match en bref 

Après une première manche sans histoire, ce sont les Capitales qui ont frappé en premier et ils l’ont fait en grand. Sous les applaudissements de la foule, Josh Vitters n’a pas été intimidé par la butte du Stade Amédée-Roy, sortant la balle du terrain sans trop de difficulté.

Le lanceur des Aigles, Kevin McNorton, a inspiré son équipe lors de la première partie de la troisième manche. Le # 23 a réussi à maîtriser deux frappeurs des Capitales, en les retirant sur des prises.

Les Aigles sont revenus en force au bâton, prenant l’avance pour la première fois du match. Avec un retrait au tableau, Alexi Colon a inscrit un circuit de deux points noircissant au passage la feuille de pointage.

Javier Herrera a également sorti une longue balle hors du champ droit, propulsant son équipe en avance 3 à 1.

Jordan Serena en a rajouté en cinquième manche. Le # 17 des Capitales a, encore une fois, exécuté un magnifique coup de circuit, cette fois, à la limite de la ligne du premier but, réduisant l’écart à 3 à 2.

Avec une égalité de 4 à 4 en sixième manche, Talyor Brennan, bien alerte, a profité d’une belle frappe de son coéquipier au champ centre pour redonner l’avance aux Aigles de Trois-Rivières.

Les Aigles auraient pu donner un dur coup aux Capitales en septième manche. Après un beau coup sûr effectué par Javier Herrera, Alexi Colon et Michael Sachy sont rentrés au marbre, portant la marque à 7 à 4 en faveur des Trifluviens.

Les Capitales n’allaient pas se laisser intimider ainsi. Après avoir réduit l‘écart à 7 à 5, les Aigles ont réalisé tout un retrait au premier but. Ce magnifique jeu défensif n’a pas empêché Marcus Blackmon et Jordan Serena de ramener tout le monde à la case départ.

Les Québécois ont même repris les devants, grâce à un magnifique circuit de deux points d’Edgar Lebron. Les Aigles sont toutefois revenus de l'arrière en fin de partie, provoquant le match nul.