Le lanceur recrue Garret Harris a poursuivi sur sa lancée en allant chercher la victoire dans le premier match du double. Il s’agit de sa septième de la saison, lui qui est toujours invaincu.

Les Aigles divisent contre Rockland

Trois-Rivières — Les Aigles de Trois-Rivières ont divisé le programme double de vendredi, face aux Boulders de Rockland (victoire de 4-1 et défaite de 5-2) au Stade de Trois-Rivières. Les deux équipes reprenaient le match qui avait débuté jeudi, mais qui a dû être interrompu en raison de la pluie, alors que seulement une manche et demie n’était jouée.

Les Aigles avaient pris l’avance tôt dans le match, marquant deux points dès la première manche. Juan Kelly a d’abord permis à David Glaude de revenir au marbre avant qu’un simple de Anthony Hermelyn permette à Taylor Brennan de faire de même.

Fait à noter, aucune claque de plus d’un but n’a été faite dans cette première partie. Les lanceurs des Aigles n’ont accordé que sept coups sûrs. «Ils ont fait preuve d’opportunisme. Quand c’est juste des simples, ça donne beaucoup de lancers», commentait le gérant des Aigles, T.J. Stanton.

La victoire a été ajoutée à la fiche de l’artilleur Garrett Harris, qui a maintenant un dossier de 7-0 depuis le début de la saison. «Il est très impressionnant comme recrue. Il n’a pas été parfait, mais il a tout de même été très bon», se réjouissait Stanton.

Le reste de ce match a été l’œuvre de la défensive alors que plusieurs longues balles ont été captées par les voltigeurs trifluviens. Les releveurs Tyler Ferguson et Garrett Mundell ont été parfaits en huitième et en neuvième.

Un deuxième match plus difficile

Le lanceur partant des Aigles pour la deuxième joute, Kevin McNorton, a connu plusieurs ennuis au monticule. McNorton a accordé cinq coups sûrs, seulement lors de la troisième manche, pendant laquelle quatre points ont été marqués par les Boulders. Il a encaissé le revers de 5-2.

«Ses lancers étaient souvent élevés, ça ne l’a pas aidé. Il est meilleur quand il lance près des genoux», se désolait le gérant.

Raphaël Gladu a permis aux Oiseaux de marquer deux points en quatrième. Son double a fait revenir Brennan et Juan Kelly au marbre.

«Gladu est le huitième frappeur et ça nous donne vraiment un avantage quand il est capable de frapper un coup sûr comme ça et de produire deux points», continuait Stanton.

Les frappeurs des Aigles ont été retiré au bâton à neuf reprises, diminuant ainsi leurs chances de rattraper l’adversaire au tableau indicateur. «Leurs lanceurs visaient avec précision dans la zone de prises. Ça a été plus difficile pour notre attaque. Je suis confiant que nos frappeurs vont se reprendre [samedi]», déclare Stanton.

Les Aigles (28-20) recroiseront le fer avec les Boulders (21-27) dès samedi à 14 h 05. Ils reprendront le tout dimanche à la même heure pour le dernier match de cette série de quatre. Chris Murphy et Brandon Barker se succéderont sur la butte.

Par ailleurs, les Aigles ont libéré le lanceur PJ Browne.

Avec le retour de Thomas Roulis d’un camp avec l’équipe grecque et la signature de Elhaaj Muhammad, il n’y avait plus de place pour le lanceur américain. Il devient donc agent libre et pourra poursuivre sa carrière au sein d’une autre formation.

Près de 2000 personnes ont assisté à la deuxième partie, vendredi soir.