Javier Herrera a connu l’une de ses bonnes saisons en carrière l’an dernier, malgré un nombre trop élevé de retraits au bâton.

Les Aigles confirment le retour de Javier Herrera

Trois-Rivières — Les Aigles ne pouvaient se permettre de perdre un autre frappeur de puissance à la suite du départ de Daniel Mateo. L’organisation a confirmé, lundi, le retour de Javier Herrera pour une quatrième saison.

Le Trifluvien d’adoption, l’un des joueurs les plus populaires du club en raison de sa personnalité et de ses aptitudes au bâton, viendra de souffler 33 bougies lorsque la campagne 2018 se mettra en branle, en mai prochain. 

En entrevue au Nouvelliste il y a quelques semaines, le Vénézuélien, qui a obtenu l’asile politique au cours des derniers mois, avait manifesté son désir de jouer encore quelques saisons pour les Aigles, après quoi il se retirerait. Très attaché à Trois-Rivières, il compte continuer à s’impliquer dans le baseball, peut-être en tant qu’entraîneur.

«Javier est sans doute l’un des plus talentueux joueurs de la Ligue Can-Am, mentionne son gérant T.J. Stanton. Après un lent début de saison, il a retrouvé son élan au bâton, l’un des plus dangereux parmi tous les frappeurs de notre ligue. Je suis très excité de le voir évoluer dans un rôle de leader qui sera encore plus grand.»

Le numéro 13 a claqué 234 coups sûrs, dont 51 doubles en plus de produire 141 points en 216 matchs avec les Trifluviens. Sa moyenne de puissance de ,532 le plaçait au quatrième rang des meneurs du circuit Wolff en 2017, derrière les excellents Joe Maloney (Rockland), Kalian Sams et Maxx Tissenbaum, ces derniers de Québec.

Sa récolte de 15 circuits est la deuxième plus haute de sa carrière, après ses 16 obtenus dans la Ligue Eastern à Richmond, en 2013, au niveau AA dans l’organisation des Giants de San Francisco. Il a aussi été retiré 115 fois sur trois prises, un aspect de son jeu qu’il devra soigner l’an prochain si les Aigles souhaitent gagner plus de matchs.