Taylor Brennan et Michael Suchy ont claqué des circuits en solo, dimanche à Québec, où les Aigles sont parvenus à balayer les Capitales.

Les Aigles complètent le balayage

TROIS-RIVIÈRES — On dit qu’au baseball, un programme double sert à être divisé. Pas pour les Aigles de Trois-Rivières, qui ont vaincu les Capitales deux fois plutôt qu’une, dimanche au Stade Canac de Québec, pour ainsi compléter le premier balayage de leur histoire au domicile de leurs principaux rivaux dans la Ligue Can-Am.

Les hommes de T.J. Stanton ont prévalu grâce à des victoires de 2-0 et 5-2, acquises devant plus de 2300 amateurs. Les deux parties ont duré sept manches, comme le prévoient les programmes doubles dans ce circuit de baseball indépendant. Les Aigles avaient aussi gagné en lever de rideau vendredi (7-1 en 11 manches).

C’est donc dire que les Aigles amorceront leur sixième semaine d’activités du calendrier avec une fiche de ,500. Un petit miracle dans les circonstances, considérant que les renforts de la République dominicaine et du Venezuela se font toujours attendre et que la liste des blessés chez les lanceurs a compliqué la tâche de Stanton.

Dimanche, les Capitales saluaient l’arrivée de leurs trois Cubains (Yordan Manduley, Stayler Hernandez et Vladimir Garcia). Garcia était d’ailleurs l’homme de confiance de Patrick Scalabrini pour amorcer le deuxième match du double. En trois manches et un tiers, il a accordé cinq points, dont trois mérités, sur deux coups sûrs et trois buts sur balles. Il a aussi retiré six Aigles sur des prises.

Si le lanceur de Trois-Rivières Kevin McNorton a fort bien manoeuvré en cinq manches et deux tiers, les Aigles doivent aussi une fière chandelle à David Glaude, qui prend toujours un malin plaisir à venir embêter les Capitales à Québec.

Le Québécois a claqué un simple de deux points en troisième face à Garcia, donnant l’avance aux visiteurs. Puis, en sixième avec deux retraits, alors que McNorton venait de quitter le monticule, Glaude a réussi un plongeon spectaculaire au champ gauche, privant Manduley de son premier point produit cette année avec les Capitales. «Si David ne capte pas cette balle, Québec rétrécit l’écart à 5-3 et Manduley est en position de marquer avec le milieu de l’alignement au bâton. C’était un moment très important», mentionnait le gérant Stanton, pas peu fier de quitter Québec avec les trois victoires.

Dans le premier duel, amorcé à midi, le releveur gaucher Cam Lafleur a brillé en cinq manches de jeu, ne concédant qu’un coup sûr et un but sur balles à Québec. Son vis-à-vis, Dustin Molleken, a également bien paru pour les Capitales (quatre coups sûrs en cinq manches, six retraits au bâton). «C’était David contre Goliath! Cam arrive des rangs universitaires tandis que Molleken a déjà évolué dans le Baseball majeur. La différence est énorme côté expérience, mais ça n’a pas paru sur la butte. Je suis tellement content des débuts de Lafleur avec nous», poursuivait Stanton.

Appelé en relève, Jack Charleston a encaissé la défaite en donnant deux circuits aux Aigles, ceux de Taylor Brennan (6) et Michael Suchy (3). Garrett Mundell a enregistré le sauvetage pour Trois-Rivières, son cinquième en autant de tentatives. P.J. Browne l’a imité lors du deuxième acte de la journée.

«P.J. m’impressionne, il attaque la zone de prises. On ne voit pas souvent ça avec un releveur gaucher.»

Stanton demeure néanmoins persuadé que les Capitales reviendront en force dans les prochaines semaines. «Ils seront meilleurs en juillet. Les Cubains viennent à peine de débarquer, ils vont prendre leur rythme. Scott Richmond a été excellent pour eux vendredi dans un duel de lanceurs avec [Garrett] Harris. C’est clair que nous sommes allés chercher trois grosses victoires, elles pourraient faire la différence à la fin de la saison.»