Taylor Brennan a encore fait résonner son bâton lundi soir au stade Stéréo + en frappant un grand chelem contre les Capitales de Québec dans une victoire des aigles de 7-2.

Les Aigles battent les Capitales 7-2

TROIS-RIVIÈRES — Taylor Brennan est au sommet de sa forme quand le public en demande.

Devant 2755 personnes lundi soir au Stade Stéréo Plus, le joueur étoile des Aigles a claqué son 27e circuit de la saison, un grand chelem, établissant un nouveau record pour les points produits en une saison dans l’histoire de l’organisation. Les Capitales de Québec ne s’en sont pas remis et ils ont subi une défaite de 7-2, dans le premier match d’une série de trois entre les deux rivaux de l’autoroute 40.

Avec les buts remplis et deux retraits en deuxième manche, Brennan a expédié l’offrande du partant Jay Johnson très loin, au-dessus de la clôture du champ gauche. Ça lui fait 73 points produits depuis le début de la saison, deux de plus que Daniel Mateo en 2017.

«Je l’ai su à mon retour dans l’abri. C’est un bel accomplissement, mais tout ça est un bel effort d’équipe. Ça vient aussi des gars qui jouent avec moi», témoignait Brennan, à sa sortie du terrain.

«Par contre, j’avoue que ça aurait été difficile de demander une plus belle façon de battre ce record!»

Les Capitales avaient pris les devants dès leur tour au bâton initial. Un double de T.J. White contre le lanceur des Aigles Chris Murphy a aidé Kalian Sams à produire le premier point de la rencontre, avec un ballon-sacrifice.

Quelques minutes plus tard, Alberth Martinez ramenait tout le monde à égalité avec une longue balle en solo, et ce sur le premier tir du match de Johnson, le lanceur par excellence de la Ligue Can-Am la semaine passée.

Les Capitales ont répliqué en troisième grâce à un simple de Maxx Tissenbaum, mais Javier Herrera s’est chargé de redonner un coussin confortable à Murphy avec un circuit de deux points.

C’était 7-2 en fin de quatrième manche et ça allait demeurer ainsi jusqu’au retrait final.

«Jay a manqué plusieurs lancers, pas seulement sur les trois circuits des Aigles», regrettait le gérant de Québec Patrick Scalabrini, qui voit la séquence de gains de son club s’arrêter à quatre.

«Le grand chelem nous a scié les jambes. On a commis plusieurs erreurs mentales.»

Au moins, Scalabrini pouvait se consoler grâce au travail de ses releveurs. Si Johnson a quitté pour les douches après seulement quatre manches et sept points mérités sur trois circuits, Lachlan Fontaine, Andrew Elliott et Will Dennis n’ont presque rien donné aux Aigles, sinon trois buts sur balles.

Pour Lachlan Fontaine, sa transition de joueur de position à lanceur est un succès. «Il a une belle glissante et une rapide à 92 miles à l’heure. C’est une petite victoire pour nous ce soir.»

Courte nuit

Les Aigles sont arrivés à Trois-Rivières lundi matin vers 7 h 30, au terme d’un voyage fructueux de trois victoires et deux revers chez les Jackals du New Jersey, dont un programme double dimanche.

À leur arrivée à la frontière canadienne, les joueurs et les entraîneurs de l’équipe ont été retenus pendant trois heures. Les douaniers souhaitaient vérifier les papiers du lanceur vénézuélien Yender Caramo.

Dans les circonstances, le gérant T.J. Stanton était très satisfait de la réponse des siens. Murphy a quitté le monticule après avoir muselé l’attaque des Capitales (six manches, six coups sûrs et deux points mérités), en route vers sa neuvième victoire de la campagne.

Taylor Hyssong, Ethan Elias et le nouveau venu Trey Robledo n’ont pas été plus généreux tandis qu’en défensive, Sam Dexter était encore en grande forme. Parlez-en à T.J. White, qu’il a frustré à deux reprises avec des bijoux à l’arrêt-court.

«Mes gars travaillent tellement fort! Il y en a trois ou quatre qui ont la grippe et là, cette histoire de douanes qui nous retarde. Je suis impressionné par leur réponse», mentionnait Stanton, qui réservait ses plus beaux mots pour Brennan, la vedette du jour. Encore!

«On a vécu un grand moment avec son grand chelem. J’espère que les fans ont apprécié! Partout où il passe, Taylor est l’attraction de notre équipe. Il est une vedette de cette ligue, à l’instar de Kalian Sams et comme l’ont déjà été Joe Maloney et Eddie Lantigua.»

Le lanceur Tyler Garkow (Trois-Rivières) fera face à Wendell Floranus (Québec) mardi pour le deuxième match de la série.